Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : L'étonnante confidence de Mick Schumacher...

En pleine préparation pour la saison 2022, Mick Schumacher reconnaît qu'il n'a pas pu travailler sur simulateur pour la simple et bonne raison que Haas n'en a pas.

La saison 2022 s'annonce très particulière puisque la réglementation en Formule 1 va être totalement chamboulée tant sur plan de la mécanique et du design des monoplaces, que sur les budgets. Par conséquent, la hiérarchie pourrait être complétement relancée et les écuries de bas de classement auront leur mot à dire. C'est notamment le cas de Haas, seule équipe qui n'a pas marqué de point la saison dernière. Cependant, Mick Schumacher, en pleine préparation pour la saison prochaine, reconnait qu'il ne peut pas utiliser de simulateur et découvrira donc sa monoplace lors des essais hivernaux.

«Nous n’avons pas notre propre simulateur»

« Ce sera nouveau, et j’attends avec impatience de la piloter. Mais je ne sais pas encore à quoi ça va ressembler. En effet, chez Haas, nous n’avons pas notre propre simulateur pour le moment. Mais cela devrait changer pour l’année prochaine. Je pense que je ne piloterai pas la voiture pour la première fois avant les essais de Barcelone. L’espoir est que tout le monde soit plus proche les uns des autres et que nous puissions nous battre les uns contre les autres. Ce sera peut-être comme ça au début. Au final, les équipes habituelles se distingueront à nouveau. La seule question est de savoir quand et comment. Nous avons commencé très tôt le travail sur la F1 de 2022. La grande question est de savoir combien cela nous rapporte. Espérons que nous ayons quelque chose dans la voiture qui nous donne un petit avantage, au moins au début », assure-t-il dans des propos rapportés par Nextgen-auto.com.

Articles liés