Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Les confidences de Sebastian Vettel avant le Grand Prix de Baku !

Alors que le Grand Prix de Baku aura lieu de dimanche, Sebastian Vettel estime que l'écart est minime entre son écurie et Mercedes.

C'est une bataille qui s'annonce passionnante tant pour les observateurs que pour les fans de F1. En effet, après des années d'hégémonie, Mercedes se voit désormais concurrencée par la Scuderia Ferrari qui, avec un Sebastian Vettel de feu, compte bien goûter de nouveau au titre mondial. Prochaine étape, le Grand Prix de Baku ce dimanche, où le pilote allemand voit une bataille très serrée...

« Nous n’avons pas à nous cacher de qui que ce soit »

« Le déroulement de la course à Montréal, avec tous mes problèmes en début de course, et les particularités de la piste du Canada ainsi que de celles ici en Azerbaïdjan ne permettent de tirer aucune déduction sur la suite. Je sais seulement que nous serons dans le coup ce dimanche. Nous n’avons pas à nous cacher de qui que ce soit. A Montréal, après être reparti dernier (suite à son aileron avant cassé au départ par Verstappen), je n’ai pas eu de quoi comparer mon rythme avec Mercedes, mais je n’ai aucune raison de croire que nous n’avions pas les moyens de nous battre pour la victoire. De temps en temps, ce n’est pas idéal, alors tu dois essayer de tirer le meilleur parti de la situation. Bien sûr, je me suis énervé, mais laisser tomber n’est pas une option – tu ne sais jamais durant une course ce qu’il peut encore se passer, par exemple, avec l’arrivée de la voiture de sécurité ou autre chose », a ainsi confié Sebastian Vettel dans des propos relayés par Nextgen.

Articles liés