Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : La sortie très forte de Fernando Alonso sur Lewis Hamilton !

Régulièrement critiqué pour ses choix de carrière, Fernando Alonso, qui fera son retour la saison prochaine en Formule 1, juge l'évolution de Lewis Hamilton qui a toujours été «au bon endroit au bon moment». 

Considéré comme l'un des pilotes les plus talentueux de sa génération, Fernando Alonso n'a toutefois jamais réussi à décrocher un troisième titre après ceux remportés très tôt en 2005 et 2006. Il faut dire que le pilote espagnol a régulièrement été pointés du doigt pour ses choix. Après Renault, il a en effet rejoint McLaren où il s'est retrouvé en concurrence avec un certain Lewis Hamilton, le poussant à retourner au sein de l'écurie française seulement un an après son départ. Mais l'écurie au losange était loin de son niveau d'antan. Après deux ans, il choisit donc rejoindre Ferrari où il passera deux fois très proche de battre Sebastian Vettel pour le titre avant de tenter le coup chez McLaren, motorisé par Honda, et qui évoluera en fond de grille. Par conséquent, Fernando Alonso fera son retour la saison prochaine deux ans après son départ et tentera de mettre fin à l'hégémonie de Lewis Hamilton qui a quant à lui fait des choix de carrière payants puisqu'en rejoignant Mercedes en 2013, il s'est offert l'opportunité de décrocher cinq titres supplémentaires après celui acquis avec McLaren. Et pourtant, tout le monde s'interrogeait sur son choix à cette époque comme le rappelle Fernando Alonso qui évoque les choix de carrière des pilotes.

«Il faut toujours avoir ce coup de chance pour être là au bon moment»

« Je pense qu'il a été au bon endroit au bon moment et c'est un peu un coup de chance. Quand Red Bull a remporté quatre titres d'affilée, je pense qu'il était difficile pour tout le monde de penser qu'une boisson énergisante allait dominer la F1 quatre années de suite contre des géants comme Ferrari, McLaren, Mercedes... Ce fut donc un coup de chance et Vettel a remporté quatre titres mondiaux. Quand j'étais chez Renault, personne ne pensait que Renault allait gagner deux championnats contre Ferrari avec Schumacher et McLaren avec Raikkonen, mais Renault a bien réussi ces années-là et nous avons eu la chance d'être là au bon moment et de remporter deux titres. Il faut toujours avoir ce coup de chance pour être là au bon moment, et quand Hamilton est passé chez Mercedes, son choix a été remis en question parce que ces années-là, ils étaient troisièmes au classement des constructeurs, mais ensuite le turbo est arrivé et avec cette nouvelle ère de la F1, ils ont gagné toutes les autres années. Donc personne ne sait... Si vous allez chez Mercedes aujourd'hui, vous gagnerez certainement, mais quand Hamilton a changé, c'est-à-dire un an avant le changement de règles, ils ne se distinguaient pas du tout. Il s'agit donc d'être au bon endroit au bon moment, mais ce n'est pas comme si vous changiez de pilotes parce que nous avons chacun nos propres antécédents et nos propres forces », confie-t-il dans une interview accordée à AS.

Articles liés