Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Une «Mercedes rose» pour Fernando Alonso ? La réponse !

Proche de Fernando Alonso, Pedro De La Rosa évoque la possibilité de voir son compatriote revenir en Formule 1 au volant d'une Racing Point, qu'il qualifie de « Mercedes rose ».

Les places sont rares en Formule 1 ! Et Fernando Alonso en a conscience. Depuis son départ en 2018, le double champion du monde surveille le marché afin d'espérer qu'un baquet se libère. C'est le cas chez RenaultDaniel Ricciardo, qui rejoindra McLaren en 2021, n'a toujours pas été remplacé. Toutefois, ces derniers jours, des rumeurs ont évoqué des contacts avec Racing Point, anciennement Force India. Fernando Alonso et Sebastian Vettel seraient d'ailleurs à la lutte pour ce baquet en 2021. Il faut dire que l'écurie a impressionné durant les essais hivernaux au point d'être qualifié de « Mercedes rose ». Et pour cause, motorisé par la marque allemande, Racing Point s'est largement inspiré de la monture de Lewis Hamilton pour réaliser sa monoplace. L'écurie sera d'ailleurs la future équipe Aston Martin avec peut-être Toto Wolff a la tête de ce nouveau projet qui a de quoi séduire. Malgré tout, Lance Stroll, fils du propriétaire de Racing Point, et Sergio Pérez, dont les sponsors ont permis à l'écurie de rester en vie ces dernières saisons, ne seront pas facile à déloger pour ces raisons économiques. Interrogé sur la possibilité de voir Fernando Alonso chez Racing Point, Pedro De La Rosa, ami du double Champion du monde, est dubitatif.

De La Rosa conseille Renault à Alonso

« Honnêtement, je ne sais pas s’il y arrivera. C’est une décision personnelle mais j’espère qu’il fera son retour et c’est ce que je lui ai dit. Les meilleurs pilotes doivent être en F1 et un pilote exceptionnel comme lui peut toujours sortir quelque chose d’une bonne F1. Racing Point a bien joué avec les règles et le résultat, c’est la Mercedes rose. D’autres équipes auraient pu le faire. Je sais que d’autres équipes sous contrat avec Mercedes (Williams) a eu la même proposition de contrat (de fournitures de pièces) mais cela a été décliné. Le maximum possible en copiant une F1 c’est une 2e place mais il y a tellement de gens qui rêveraient d’être à une 2e place en F1 en ce moment. C’est un grand constructeur, indépendant, qui a les moyens. Je lui ai dit de signer s’il le pouvait ! », assure l'ancien pilote dans des propos rapportés par Nextgen-Auto.

Articles liés