F1 : Ferrari déballe les coulisses du transfert d’Hamilton
Hugo Chirossel

Après y avoir passé plus de 10 ans, Lewis Hamilton vit sa dernière saison chez Mercedes. A partir de 2025, le septuple champion du monde a décidé de prendre la direction de Mercedes, où il prendra la place de Carlos Sainz. Frédéric Vasseur s’est exprimé sur l’arrivée du Britannique et notamment si cela avait été difficile de le convaincre de rejoindre la Scuderia.

Ferrari pense déjà à la saison prochaine. Elle sera marquée par l’arrivée de Lewis Hamilton en provenance de Mercedes. Avant même la reprise, le septuple champion du monde a annoncé sa décision de quitter l’écurie allemande pour rejoindre la Scuderia à partir de 2025.

«C’est quelqu’un qui sait mettre la pression sur l’équipe dans le but d’atteindre l’excellence»

Dans un entretien accordé à La Repubblica, Frédéric Vasseur a évoqué la future arrivée de Lewis Hamilton et ce qu’il apportera à Ferrari : « Je connais son professionnalisme, non pas que nos pilotes n’en ont pas, mais Lewis a une vision différente des choses et nous pouvons en bénéficier. Avec Fernando Alonso, il est l’un des pilotes les plus expérimentés de la grille, celui qui a le plus de succès, il a la plus grande expérience sur la piste et aussi en termes de victoires et de championnats. Cela apportera certainement de la vitesse en piste mais pas seulement. Il apportera également ses connaissances en dehors de la voiture sur la façon d’aborder un week-end. C’est quelqu’un qui sait mettre la pression sur l’équipe dans le but d’atteindre l’excellence. Cela nous poussera beaucoup. En tout cas, il ne faut pas oublier que nous regardons maintenant tout dans les détails. Toute contribution particulière ou unique peut faire la différence. »

«Toutes les planètes se sont complètement alignées»

« Honnêtement, ce n’était pas difficile du tout », a ajouté Frédéric Vasseur, quand il lui a été demandé si cela avait été compliqué de convaincre Lewis Hamilton. « Je pense qu’il a cela en tête depuis longtemps, et peut-être que cette année pour plusieurs raisons, notamment le fait qu’il avait la possibilité de quitter Mercedes, que nous avions une place disponible et une bonne relation, c’était le bon moment pour chacun de nous. Toutes les planètes se sont complètement alignées pour une fois. Je pense que c’est une bonne opportunité pour lui, pour nous. »

Articles liés