Accès direct au contenu

Sacré cachottier

Valence Rami le sait depuis trois mois

Rudi Garcia s'est dit étonné de voir Adil Rami signer aussi rapidement au FC Valence. Quelle sera sa réaction quand il saura qu'il le savait depuis le mois d'octobre !Bombardé de tous les côtés par les journalistes espagnols depuis l’officialisation de sa signature au FC Valence, Adil Rami lâche quelques informations importantes sur ce choix de carrière. Voici un petit condensé :

A qui a-t-il demandé conseil ?
«A Laurent Blanc, via mon agent. Je sais qu’il a approuvé mon choix. Sinon, j’ai également pu en parler avec Ludovic Butelle et Rio Mavuba. Tous deux m’ont dit du bien du FC Valence et de l’Espagne en règle générale".

Pourquoi n’a-t-il pas voulu signer en Premier League ?
«Je sais qu’il y avait pas mal d’intérêts à mon égard, notamment de Liverpool et Tottenham. Mais jouer en Angleterre n’était pas la solution de facilité car le jeu là-bas me correspond plus : très physique, agressif, duels directs… J’avais besoin de compléter ma palette en allant en Espagne».

Ne redoute-t-il pas la barrière de la langue ?
«Pour que l’adaptation soit la plus rapide possible, je prends des cours d’espagnol depuis trois mois. Je sais déjà dire des mots basiques comme ‘salut, au revoir, tout va bien’. Mais je saurais m’adapter vite. Je parle beaucoup, je suis extraverti. Je suis moins timide qu’un joueur comme Jérémy Mathieu».

Va-t-il faire du lobbying pour faire venir Gameiro ?
«Pour moi, c’est le meilleur attaquant de Ligue 1 avec Lisandro Lopez. J’aimerais beaucoup qu’il signe à Valence même si je sais qu’il aura une sacrée concurrence avec Soldado et Aduriz».

Est-il venu à Valence seulement pour le soleil ?
«Non, je suis né en Corse, donc le soleil, je connais ! J’ai vraiment été convaincu par les ambitions du club et le discours du président».