Accès direct au contenu

Où est Lisandro ?

Mi-temps Zagreb-OL : les choix incompréhensibles de Garde !

Mené 1-0 par un Dinamo Zagreb à dix contre onze, l'OL a finalement égalisé juste avant la mi-temps. Dans le même temps, le Real fait le boulot à Amsterdam face à l'Ajax (0-2). Rémi Garde peut pour le moment s'en mordre les doigts...

En laissant Lisandro Lopez, Anthony Reveillère, Cris et Ederson sur le banc, les intentions lyonnaises ne pouvaient être plus claires. Malgré l’infime chance de se qualifier (l’OL doit s’imposer, compter sur une défaite de l’Ajax contre le Real et rattraper dans le même temps une différence de 7 buts par rapport aux Néerlandais), et ses espoirs répétés ces derniers jours, Rémi Garde semble s’être résigné bien avant le coup d’envoi de la rencontre au Dinamo Zagreb. Comment envisager rattraper sept buts sur l’Ajax en évoluant en 4-5-1, avec en prime Lisandro sur le banc ? Bien difficile de comprendre les choix de l’entraîneur lyonnais… 

Gomis, le but de l'espoir ?

Alors certes, cet OL-là fortement rajeunie, avec Dabo, Fofana et Lacazette notamment, a complètement pris le dessus sur le Dinamo Zagreb, mais offensivement, Gomis a bien eu du mal à exister seul en pointe, avant de profiter d'un centre contré de Cissokho pour égaliser juste avant la mi-temps (44e). Jimmy Briand a bien eu une grosse occasion, sur une magnifique passe en profondeur de Yoann Gourcuff, mais son piquet du droit s’est échoué juste à côté du poteau de Kelava (16e). Alexandre Lacazette aussi, sur un tir à bout portant au terme d’un cafouillage dans la surface sauvé in-extremis par Kelava (34e). Mais à force de se montrer trop attentiste, les Croates, eux, ne se sont pas privés d’en profiter. Sammir avait sonné la charge, butant sur Lloris (20e), Kovacic a transformé l’essai quelques minutes plus tard, profitant de la passivité de Cissokho et Lovren (40e). Et ce malgré un double arrêt tonitruant du capitaine de l’équipe de France.

Le Real fait le boulot

Tout allait pourtant dans le sens de l’OL depuis le début de soirée. A Zagreb, l’ancien Monégasque Jarko Leko a été expulsé dès la 28e minute pour un second carton jaune. A Amsterdam, le Real mène déjà 2-0, grâce à Callejon et Higuain. L’Ajax, lui, s’est vu refuser deux buts pour des hors-jeu imaginaires… Mais l’OM l’a montré hier soir, rien n’est impossible. Lyon a quarante-cinq minutes pour remonter cinq buts sur l’Ajax. Rémi Garde a les cartes en main. A lui de les sortir du banc...