Foot - Mercato - PSG
PSG : Retour sur le premier coup d’éclat du Qatar sur le mercato

Suite à son rachat du PSG à l’été 2011, le Qatar avait décidé de rapidement frapper très fort sur le marché des transferts. Et c’est ainsi que Leonardo avait réussi son premier gros coup en Serie A, du côté de Palerme, en déboursant 42M€ pour le transfert du prometteur Javier Pastore.

C’est un fait, le PSG est passé dans une toute autre dimension à l’été 2011 lorsque Colony Capital a vendu le club de la capitale a cédé 70 % de ses parts à l’époque à des fonds qataris, offrant ainsi des moyens financiers bien plus conséquents pour le recrutement. Leonardo, mis en place à la direction sportive par les nouveaux propriétaires depuis Doha, au Qatar, s’est très rapidement tourné vers l’Italie pour faire son petit marché, et le dirigeant brésilien a frappé un énorme coup dès cet été 2011 avec un meneur de jeu argentin.

Pastore, le premier coup remarqué du PSG version QSI

Javier Pastore, âgé à cette époque de 22 ans, débarque donc au PSG pour 42M€ en provenance de Palerme, avec des étoiles plein les yeux : «  Il y a eu beaucoup de facteurs différents qui m’ont motivé à venir au Paris Saint-Germain. Le premier, c’était Leonardo. Pendant un mois et demi, il m’a appelé au téléphone tous les jours pour me parler du club, du projet, des joueurs qu’il voulait faire venir… C’est simple : j’ai fait toute la Copa America 2011 en me réveillant avec un message de lui. Cela a fonctionné car plus le temps passait, plus j’avais envie de venir », confiait à cette époque Pastore dans les colonnes de So Foot sur les coulisses de son arrivée au PSG.

Pastore avait le choix, mais...

Javier Pastore poursuit à ce sujet : « Après la Copa, je suis parti en vacances avec ma femme et on regardait les options qui s’offraient à moi.On pesait le pour et le contre, elle me disait : « C’est vrai que c’est beau, mais là-bas aussi » etc. Le troisième jour des vacances, je me suis réveillé à 4h du matin : j’avais fait un rêve où on était tous les deux à marcher au pied de la tour Eiffel. Je l’ai dit à ma femme qui m’a répondu : "Écoute, si tu fais ce type de rêves, c’est que tu as envie d’aller là-bas ". Le jour-même, j’ai immédiatement dit à mon agent de tout faire pour jouer à Paris », expliquait le meneur de jeu argentin, qui a d’abord porté le numéro 27 au PSG avant d’hériter par la suite du 10 qu’il cédera finalement à Neymar, en 2017. Un recrutement qui a d’ailleurs accéléré son départ du PSG.

Un bilan contrasté avec le PSG

À l’été 2018, alors qu’il se retrouve barré par une concurrence offensive beaucoup trop importante au PSG (Neymar, Di Maria, Mbappé, Draxler…), Javier Pastore est finalement vendu à l’AS Rome, et l’international argentin a laissé une image assez paradoxale au Parc des Princes. Capable d’incroyables coups de génie sur le plan technique, El Flaco a trop souvent été victime de pépins physiques à répétition et qui ont miné son histoire avec le PSG. Il restera malgré tout le premier coup de l’ère QSI sur le mercato.

Articles liés