Transferts - PSG : Luis Campos utilise le mercato pour clasher
Guillaume de Saint Sauveur

Très mécontent de l’issue du mercato estival du PSG, Luis Campos regrette notamment que le club de la capitale n’ait pas davantage vendu pour s’offrir plus de moyens financiers et ainsi être plus compétitif sur le marché. Des attaques qui ciblent directement Antero Henrique, en charge des ventes cet été.

C’est un fait, le PSG a vécu un mercato estival très agité dans le sens des arrivées avec six nouvelles recrues (Vitinha, Ekitike, Mukiele, Renato Sanches, Fabian Ruiz et Soler), mais surtout dans le sens des départs avec de nombreux indésirables dont la direction souhaitait se séparer (Kurzawa, Icardi, Rafinha, Gueye, Ander Herrera, Kehrer, etc). Finalement, la plupart de ces départs ont été actés sous la forme d’un prêt, ce qui n’a pas du tout satisfait Luis Campos.

« On n’a pas l’équilibre parfait »

Interrogé au micro de RMC Sport vendredi, le conseiller sportif du PSG a pointé du doigt le mercato estival dont il n’est pas satisfait : « Si je suis satisfait du mercato ? Non. Car à la fin du mercato, on n'a pas l'équilibre parfait. On a une énorme qualité dans l'effectif, il n'y a pas de doute. Après, au final, on n'arrive pas à la perfection. C'est toujours difficile d'avoir la perfection mais on essaye de travailler pour en être le plus proche possible. C'est un grave problème pour nous qui travaillons tous les jours », a d’abord confié Campos.

« On a pris des mesures complexes »

Il poursuit, en évoquant sans le nommer le rôle d’Antero Henrique : « Avec 54 joueurs et le fair-play financier qui conditionne beaucoup, le PSG a l'obligation de d'être dans les clous du fair-play financier. On a commencé à faire le design de notre équipe, on a pensé à comment réduire et, avec un fair-play financier complexe, on a pris des mesures complexes. On a mis en place un modèle différent, avec des responsables du mercato pour la partie économique, et moi plus sur le sportif (…) On est arrivés à la fin et on a été très conditionnés par le modèle qu'on a trouvé et on a laissé le sportif, je n'irais pas jusqu'à dire sans une jambe, mais avec une pièce du puzzle manquante », explique-t-il.

Campos charge Henrique

Et par la suite, toujours sans le nommer, Luis Campos a indirectement taclé Antero Henrique qui n’a pas bouclé assez de ventes selon lui : « On n'a pas fait un bon mercato car c'est un mercato comme les trois dernières saisons. Cela s'est passé un peu pareil. Le mercato, c'est long, même si je suis personnellement contre, mais c'est comme ça, ce sont les règles du jeu (...) On n'a pas vendu beaucoup de joueurs, on a prêté et ils vont revenir l'année prochaine. C'est pour ça que je dis qu'on n'a pas fait un bon mercato. À partir du moment où les décisions économiques conditionnent le sportif, ce n'est pas un bon mercato pour moi ». Le message est passé.

Articles liés