Accès direct au contenu

Foot - Mercato - RC Lens

Mercato - RC Lens : Faut-il encore croire en Mammadov ?

Le RC Lens est dans le doute. Pour son grand retour dans l’élite, le RC Lens connaît un début de saison très difficile sportivement. Et pourtant, la situation sportive du club n’est pas la plus inquiétante…

C’est le grand flou autour du RC Lens. Le club nordiste a finalement été autorisé à évoluer en Ligue 1 cette saison. Après plusieurs rebondissements. Mais Lens est interdit de recrutement pour le moment. La raison ? La DNCG, la Direction technique de contrôle et de gestion, a interdit le club de recrutement cet été tant que son actionnaire principal, Hafiz Mammadov, n’a pas effectué un versement de 4M d’euros cash… Ce même Mammadov est également censé faire un chèque de 14 millions au RC Lens mi-janvier...

UNE SITUATION QUI DURE, QUI DURE…

Hafiz Mammadov, a racheté le club en juin 2013. Il a renfloué les caisses du RC Lens la saison dernière. Mais cet été, Mammadov peine à tenir ses engagements. L’homme d’affaire azéri promet de verser les 4M d’euros dans les plus brefs délais mais à quelques jours de la fin de la fenêtre estivale, Lens ne peut toujours pas recruter. Certains joueurs, très prometteurs, sont passés sous le nez du club, à l’image du gardien de Bastia Areola. D’autres, logiquement, s’impatientent.

LENS EST EN DANGER

D’après La Voix du Nord, le propriétaire du club Hafiz Mammadov aurait de graves difficultés financières. Ses affaires ne seraient pas au beau fixe en Azerbaïdjan. Mammadov n’arrive pas à rembourser certains de ses crédits dans son pays. C’est une situation évidemment très inquiétante pour le RC Lens. Et ce même si Hafiz Mammadov clame depuis plusieurs jours qu’il compte faire le nécessaire pour aider le club. Faut-il croire l’homme d’affaire ? «Lens ira-t-il au bout de la saison ? Je ne le crois pas, malheureusement. Les faits nous ont toujours donné raison », a lâché il y a quelques jours, Richard Olivier, le président de la DNCG, dans les colonnes de L’Equipe. Le pessimisme est de rigueur dans cette histoire.

Articles liés