Mercato - PSG : Viré par Al-Khelaïfi et le Qatar, il lâche ses vérités
Guillaume de Saint Sauveur

Parfois, l’homme de la gestion, c’est de ne pas prendre de décision, d’être flexible et d’écouter, et c’était un défi énorme, énorme, pour les plus grands joueurs. Maintenant, je suis une bien meilleure personne, professionnelle, entraîneur, dans tous les aspects, pour pouvoir avoir ce type de joueurs dans le même vestiaire.

Comme le10sport.com vous l’a révélé en exclusivité le 10 juin dernier, c’est bien Christophe Galtier et non Zinedine Zidane qui a finalement hérité du poste de Mauricio Pochettino en tant qu’entraîneur du PSG. Le technicien argentin, qui avait été nommé en janvier 2021 par le Qatar pour remplacer Thomas Tuchel, n’a pas réussi à faire franchir un cap au PSG sur la scène européenne, et ses relations avec une partie de la direction semblent même s’être dégradées sur la fin de son aventure.

« Une aventure formidable, mais difficile »

Au final, le Qatar et plus particulièrement le président Nasser Al-Khelaïfi ont décidé de mettre un terme à leur collaboration avec Mauricio Pochettino en fin de saison. Malgré tout, alors qu’il n’aura passé qu’un an et demi au PSG, l’ancien manager de Tottenham gardera un bon souvenir d’ensemble de cette expérience : « Paris a été une expérience difficile. Une expérience formidable, mais difficile. A chaque décision, il faut respecter un processus », a confié Pochettino dans un entretien accordé à la BBC.

Neymar-Messi-Mbappé, un trio spécial à gérer

Pochettino a ensuite évoqué la gestion forcément particulière que doit réserver l’entraîneur du PSG au trio offensif, composé de Neymar, Kylian Mbappé et Lionel Messi : « Dans votre esprit, vous en faites peut-être une idée difficile à gérer, mais ils sont humbles. Dans la salle ce n’est pas le public, les médias, les réseaux sociaux. Je pense que l’approche est complètement différente. Quand vous avez Maradona dans l’équipe nationale, vous en avez un, mais Messi, Neymar, Mbappe – un joueur de 19 ans qui a remporté la Coupe du monde – je pense qu’ils ont tous besoin d’espace, tous ont besoin d’aborder d’une manière différente. Parfois, l’homme de la gestion, c’est de ne pas prendre de décision, d’être flexible et d’écouter, et c’était un défi énorme, énorme, pour les plus grands joueurs. Maintenant, je suis une bien meilleure personne, professionnelle, entraîneur, dans tous les aspects, pour pouvoir avoir ce type de joueurs dans le même vestiaire », avoue Pochettino.

Articles liés