Foot - Mercato - PSG
Mercato - PSG : Neymar, Griezmann… Un incroyable coup de bluff enfin révélé
Axel Cornic

Arrivé en 2017, Neymar semblait déjà regretter son choix en 2019, puisque tout l’été un véritable feuilleton s’est créé autour de ses anvies de retrouver le FC Barcelone. Il est finalement resté au Paris Saint-Germain et désormais, on en apprend plus sur cet épisode, qui à l’époque avait généré énormément de tensions autour de la star brésilienne.

L’histoire commune du PSG et de Neymar est faite de hauts et de bas. Plus gros transfert de l’histoire avec ses 222M€, le Brésilien a souvent déçu, notamment à cause d’un physique fragile et de grosses polémiques extra-sportives. Le point le plus bas a d’ailleurs été atteint lors du mercato estival 2019, lorsque Neymar a fait des pieds et des mains pour quitter le PSG et ainsi retrouver son ancien club du FC Barcelone.

Le retour de Neymar en 2019, un énorme coup de bluff ?

Trois ans plus tard, on apprend toute la vérité au sujet de ce feuilleton qui aura durée tout l’été et qui aura valu à Neymar les sifflets et les insultes du Parc des Princes. D’après les informations de Guillem Balague, cette histoire d’un retour au FC Barcelone n’aurait jamais vraiment été d’actualité. Le journaliste de la BBC explique en effet que le club catalan aurait fait exprès d’entretenir des rumeurs autour de la star du PSG, afin de brouiller les pistes à une période ou le transfert d’Antoine Griezmann était en discussion avec l’Atlético de Madrid.

Le Barça voulait éviter les problèmes avec l’Atlético

Ces rumeurs auraient été lancées par personne d’autre que l’ancien président Josep Maria Bartomeu, qui s’était attiré à l’époque la colère des dirigeants madrilènes. Ces derniers estimaient que le FC Barcelone avait trouvé un accord pour le transfert d’Antoine Griezmann 12 jours après que sa clause de départ passe de 200 à 120M€. En prétextant que le Français était finalement un plan B après l’échec du retour de Neymar, les Barcelonais pensaient donc pouvoir échapper au scandale et ainsi calmer la colère de l’Atlético de Madrid.

Mais est en train de se faire balader avec Griezmann

Le problème, c’est que le transfert d’Antoine Griezmann semble désormais se retourner contre le FC Barcelone. Toujours selon Balague, à l’époque les Catalans avaient fait taire les accusations des Madrilènes en leur disant simplement « lisez le contrat ». Trois ans après, la même réponse serait arrivée cette fois de l’Atlético de Madrid, lorsque le Barça s’est insurgé concernant le faible temps de jeu de Griezmann. Ce dernier est en effet parcimonieusement utilisé par Diego Simeone, afin d’éviter que les Colchoneros ne soient obligés à payer une clause de 40M€ au Barça, qui sera activée si le Français joue au moins 50 % des rencontres.

Articles liés