Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Mauro Icardi lâche ses vérités sur sa situation !

Alors que le PSG a cet été levé l’option d’achat de 55M€ fixée par l’Inter Milan pour s’attacher les services de Mauro Icardi, l’international argentin déçoit ces derniers mois, et pourrait se voir relégué au second plan par l’émergence de Moise Kean... L’ancien Nerazzurri est revenu sur sa situation au PSG...

Après une première année convaincante où il a inscrit 12 buts en 20 rencontres de Ligue 1, Leonardo a fait de Mauro Icardi le successeur d’Edinson Cavani en levant l’option d’achat fixée par l’Inter Milan pour s’attacher les services de l’argentin jusqu’en 2024. Toutefois, quelques mois plus tard, les performances de Mauro Icardi sont loin de faire l’unanimité au PSG. Sur le chemin du retour suite à une blessure au genou, l’ancien nerazzurri pourrait de nouveau être relégué au rôle de doublure, alors que Moise Kean réalise des débuts solides avec deux doublés lors des deux derniers matchs. De plus, l’attaquant de 27 ans ne serait pas fortement apprécié de Thomas Tuchel, qui aurait favorisé le recrutement de Pierre-Emerick Aubameyang, qu’il a déjà eu sous ses ordres au Borussia Dortmund, au recrutement définitif de Mauro Icardi. La saison passée, l’international argentin était cantonné au rôle de doublure d’Edinson Cavani, avant d’obtenir davantage de temps de jeu lors du Final 8 de Ligue des Champions grâce uniquement à la blessure de Kylian Mbappe. S’il ne ferait ainsi pas l’unanimité pour son entraineur, Mauro Icardi a quant à lui affirmé qu’il était heureux et intégré.

« Je me suis bien intégré »

Auteur de débuts convaincants avec le PSG, les performances de Mauro Icardi se sont peu à peu estompées au fil des semaines, alors que Thomas Tuchel ne lui accordait qu’un temps de jeu limité. Sa récente blessure n’a pas joué en sa faveur, permettant ainsi l’émergence de Moise Kean, recruté lors du dernier jour du mercato par Leonardo. A l’heure de faire le point sur sa première année au PSG, l’international est revenu sur son intégration au PSG et son stylé de jeu, souvent décrié en Italie : « Je me suis rapidement adapté au groupe et aux compagnons. L'année dernière a été un peu une transition car ma femme a continué à vivre en Italie avec les enfants qui allaient à l'école. Nous ne savions pas si nous allions rester à à Paris parce que j'étais seulement prêté. Cela a pris un an, mais cette année nous avons décidé de tout déménager à Paris et de commencer une nouvelle vie ici. Je suis très content, je me suis bien intégré. Il y a un groupe uni dans le vestiaire. En Italie, j’ai été beaucoup critiqué parce qu’on me reprochait de toucher très peu de fois le ballon. Mais pour être honnête, mon jeu a toujours été comme ça : rester dans l’ombre pour ensuite jaillir au bon moment. Aujourd’hui, avec la qualité de mes coéquipiers (au PSG), qui ont souvent la possession du ballon, je pense que je me dois d’être toujours prêt dans la surface pour être à l’affût au moment venu. En Italie, le jeu est très tactique et c’est à peu près la même chose en Ligue 1. Les équipes jouent souvent derrière et c’est difficile de marquer. Il faut donc trouver le bon moment pour marquer », a-t-il déclaré au cours d’un entretien à DAZN.

Une nouvelle concurrence pour Icardi

C’est avec de grandes ambitions que Mauro Icardi s’apprête à faire son retour en équipe première. Sous contrat jusqu’en 2024, l’international argentin n’a pas le droit à l’erreur, alors que Thomas Tuchel ne lui accorderait pas une grande confiance et que l’émergence de Moise Kean pourrait de nouveau le relégué sur le banc. Récemment, l’AC Milan s’est penché sur la situation de l’ancien buteur des Nerazzurri, alors que Stefano Pioli verrait en lui le successeur idéal à Zlatan Ibrahimovic.

Articles liés