Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Manchester, son avenir… Tuchel tape du poing sur la table !

Il fallait s’y attendre. De par le climat spécial voire délétère entre Thomas Tuchel et Leonardo en interne, le revers subi à domicile par le PSG mardi soir face à Manchester United (1-2) n’a fait qu’ajouter de l’huile sur le feu sur la situation de l’entraîneur à Paris. Tuchel a tout dit en conférence de presse et a même fait le point sur l’état d’esprit du vestiaire.

Thomas Tuchel traverse une période difficile au PSG, un peu à l’image de celle qu’il a connu avant le 1/8ème de finale retour de la Ligue des champions face au Borussia Dortmund la saison passée. En plus d’avoir tapé du poing sur la table il y a trois semaines de cela avant la réception d’Angers (6-1) le 2 octobre dernier concernant le manque criant de recrues estivales au PSG, ce qui lui a valu d’être recadré par Leonardo en personne, l’entraîneur allemand n’y arrive pas vraiment sur le terrain. En ce début de saison, son PSG pourtant vice-champion d’Europe s’est incliné face à l’OM, une première en neuf ans et a également manqué son entrée en lice en Ligue des champions mardi soir pour la réception de Manchester United. Dans son Parc de princes, le PSG s’est incliné 2 buts à 1, en exposant de réelles failles dans son système quel que soit le secteur de jeu. À la suite de cette défaite, son avenir semble s’inscrire en pointillés à Paris. Alors que son contrat arrivera à expiration en juin prochain, Thomas Tuchel fera l’objet d’un bilan à la mi-novembre selon RMC Sport. Leonardo aurait coché le nom de quatre entraîneurs dans l’optique de lui succéder, à savoir Massimiliano Allegri, Mauricio Pochettino, Laurent Blanc et Thiago Motta à en croire Paris Fans. Interrogé sur son avenir, Tuchel s’est montré clair ce vendredi. « Oui, la situation est claire. J’ai un contrat et pour moi, ça ne fait pas de différence pour mon travail. On a des circonstances insécures dans le monde avec ce virus, et c'est pas facile de faire une planification pour quelqu'un et en même temps c'est pas possible de ne pas communiquer. Si on ne parle pas de prolongation, on ne parle pas, c'est pas un problème pour moi ». Voici le message que Thomas Tuchel a fait passer en conférence de presse.

L’épisode Manchester

Vaincu à domicile par Manchester United à cause d’un nouveau but de Marcus Rashford dans les derniers instants de la rencontre, Thomas Tuchel a assuré lors de ladite conférence de presse que son PSG avait pris un coup derrière la tête et en a évidemment discuté après la défaite. « On a des discussions après chaque match. C'est un processus normal. C'est perdre qui n'est pas normal. on déteste ça et on ne veut pas que ça commence à être une habitude. On doit montrer une réaction. On va avoir une équipe encore transformée. L'objectif, c'est de rester positif.  Tout le monde attend un 6-0 facile, mais on ne peut pas penser les choses comme ça. Mais je suis sûr qu'on va montrer une réaction. On a fait 5 matchs sérieux, on a gagner 5 matchs consécutifs. On a perdu un match, on ne va pas accepter ». L’entraîneur du PSG se montre clair en soulignant le fait que ses troupes ne vont pas accepter un autre revers alors que samedi soir, le champion de France accueillera Dijon au Parc des princes. Néanmoins, il avoue ne pas pouvoir éviter les retombées d’une telle défaite. « C’est ma responsabilité, je peux vivre avec ça, c’est pour ça que je n'e lis pas ce qu'on écrit sur moi, que je ne google pas mon nom. Je n'attends rien d'autres. je sais que je peux m'appuyer sur moi-même, mon staff et ma relation avec l'équipe ». L’épisode Manchester United semble désormais être de l’histoire ancienne pour Thomas Tuchel qui n’est donc pas inquiet de son propre sort au passage. Place au prochain challenge du PSG à présent.

Et maintenant ?

Lors du point presse qui s’est déroulé ce vendredi, Thomas Tuchel a d’ailleurs assuré que sa tête était désormais tournée vers la rencontre de Ligue 1 face à Dijon samedi. « C’est impossible de trouver des personnes plus affectées que nous par la défaite. On parle de Manchester, mais qu'est-ce que la réalité? J’ai un entraînement aujourd'hui pour préparer un match en Ligue 1. Ma tête est pour Dijon, mais cette conférence de presse c'est sur la défaite de Manchester. Mais c'est comme ça dans le foot et c'est comme ça à Paris. Si on a gagné contre Manchester, vous pensez qu'on va faire la fête pendant 3 jours ? (…) Changer quelque chose ? Non, on travaille honnêtement, dur, fort. Et on s'adapte tout le temps. On change de style tous les ans, toutes les semaines. On fait ce qu'on doit faire. Si on pense qu'il faut être dur, on est dur, s'il faut être positif, on est positif, négatif, on met la pression. On s'adapte à chaque fois ». a assuré Thomas Tuchel avant de taper une dernière fois son poing sur la table concernant les interrogations sur l’animation offensive et l’utilisation d’un attaquant de pointe alors que Neymar tient le rôle de « faux neuf » actuellement. « Si vous regardez, on n'a pas de numéro 9 disponible, donc c'est une question un peu ridicule ». a simplement lâché l’entraîneur du PSG qui doit espérer du mieux face à Dijon samedi, au risque d’empirer sa situation au PSG

Articles liés