Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Tuchel, Al-Khelaïfi... Leonardo dit tout sur le coup de tonnerre de cet hiver !

Alors que le PSG a opéré à un choix très fort cet hiver en décidant de limoger Thomas Tuchel, Leonardo a livré les coulisses de ce dossier et se confie en longueur sur sa méthode de travail avec Nasser Al-Khelaïfi.

Contre toute attente, le PSG a décidé de ne pas attendre que Thomas Tuchel arrive en fin de contrat en juin prochain pour se séparer de l’entraîneur allemand, et son départ a donc été acté fin décembre. Comme Le 10 Sport vous l’avait révélé, Tuchel avait appris la nouvelle après son dernier match contre le RC Strasbourg (4-0) de la bouche de Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi, respectivement directeur sportif et président du PSG. Le dirigeant brésilien, qui a accordé un large entretien à France Football cette semaine, est d’ailleurs revenu en longueur sur ce choix, et il en profite pour mettre l’accent sur les décisions collectives qui sont prises en haut lieu au PSG.

« On a estimé que c’était le moment de changer »

« Tuchel, c’est une question de cycle. Et le sien approchait de la fin parce qu’il y avait des manques. Attention, je ne veux pas lui faire un procès. Mais on a estimé́ que c’était le moment de changer pour donner une nouvelle impulsion à notre saison (…) Un coach, c’est un peu comme un médecin qui doit t’apporter différents médicaments en fonction des besoins de l’équipe. Mais là, ce qu’il proposait n’allait plus trop dans le style... Alors que Pochettino possède, lui, des caractéristiques et une personnalité́ peut-être plus adaptées à ce que nous voulons faire en ce moment. Il a fait des choses bien, notamment la saison dernière, d’autres un peu moins et, maintenant, il n’est plus là. Je répète que l’on avait vraiment besoin d’autre chose. Et dans le football, parfois, il faut faire vite. C’est ce que nous avons fait (…) On n’a pas changé́ de coach pour faire les beaux. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le club est plus fort que tout. Les coaches, et les directeurs sportifs aussi, vont passer, mais le club, lui, va rester », indique dans un premier temps Leonardo, avant de se livrer sur sa méthode de travail et de réflexion avec Nasser Al-Khelaïfi pour ce genre de sujet délicat au PSG.

« Notre cohésion dans les idées avec Nasser est fondamentale »

« Qui a pris la décision pour Tuchel ? C’est forcément un point très important quand je vois toutes les interprétations et même les fantasmes liés à cet épisode. Honnêtement, vous croyez vraiment qu’il peut s’agir du caprice d’une personne quand on connaît la structure qu’est devenu le PSG ? On a changé́ Tuchel parce que, moi, je ne le voulais plus ou parce qu’on a eu des discussions animées ? Allons, ça n’a pas de sens et ça ne fait pas très sérieux... Pas plus que la thèse selon laquelle je veux absolument faire venir Allegri. Ce genre de décisions aussi capitale, elle est, bien sûr, collective et réfléchie. Nasser, ça fait bientôt dix ans qu’il est président de ce club. Il a de l’expérience. Il est le premier à vouloir faire respecter cette ligne claire. On se connaît parfaitement. Il me connaît par cœur et je crois que je le connais bien, moi aussi. Nous avons bien sûr beaucoup échangé́ à ce sujet et nous partagions les mêmes convictions. Cette cohésion dans les idées, elle est fondamentale  (…) La réflexion du remplacement de Tuchel a longuement mûri parce qu’il nous fallait aussi voir quelles étaient les options possibles de remplacement. Mais, à un moment, quand tu veux avancer, il faut se décider et agir, sachant qu’il n’existe pas de manière idéale », poursuit le directeur sportif brésilien du PSG.

Articles liés