Foot - Mercato - PSG
PSG : Le FC Barcelone dévoile les dessous du transfert de Neymar

En Espagne, des révélations ont désormais été faites sur Neymar et les coulisses de son départ de FC Barcelone pour rejoindre le PSG en 2017. On y découvre alors un message de Raúl Sanllehí, ancien directeur du football, lequel revient sur les raisons du divorce avec Neymar et son entourage. Ce qui a alors amené le Brésilien à faire ses valises.

C'est donc à l'été 2017 que Neymar est devenu le joueur le plus cher de l'histoire. A cette époque, le PSG n'avait pas regardé à la dépense, levant ainsi la clause libératoire de 222M€ et jouant un très vilain tour au FC Barcelone. En Catalogne, tout était parti dans le mauvais sens quelques jours auparavant comme Raúl Sanllehí a pu le rapporter.

« J'ai trouvé un homme enragé »

Dans ce message dévoilé par El Mundo, Raúl Sanllehí revient donc sur les coulisses du divorce entre Neymar et le FC Barcelone. « Aujourd'hui, avec l'accord d'Oscar Grau, j'étais à la maison du père de Neymar pour tâter le terrain. J'ai trouvé un homme enragé et avide de guerre. Il était très remonté contre le club ». La raison de cette colère du clan Neymar ? Quelques jours plus tôt, la prime à la signature du Brésilien suite à sa prolongation avait filtré.

Le clan Neymar a retourné sa veste

La guerre était donc déclarée, pourtant, quelques jours plus tôt, le père de Neymar semblait être du côté du FC Barcelone. « Depuis plusieurs semaines, le père de Neymar me montre qu'il est en train de travailler pour convaincre pour fils de ne pas commettre l'erreur de partir au PSG. (...) J'ai la conviction absolue, il me l'a démontré, qu'il est de notre côté. Il ne m'a jamais parlé d'argent. A plusieurs reprises, il m'a demandé de l'aide et me disait qu'il parlait avec son fils », précise ainsi Sanllehí.

« C'est à partir de là qu'on a commencé à perdre »

Mais au final, la guerre était donc déclarée entre le clan Neymar et le FC Barcelone. « J'ai parlé avec le père de Neymar pendant des heures et des heures. Je vous assure qu'il était avec nous jusqu'à il y a 3 ou 4 jours. Injustement et à tort, il s'est senti trahi quand le jour avant le match à Miami, le sujet sur la prime à la signature est sorti. Il a pensé que le club l'avait fait filtrer pour mettre la pression. C'est à partir de là qu'on a commencé à perdre. J'ai défendu le club en disant que cela n'avait pas filtré de notre côté. A partir de là, il a commencé à convaincre son fils qu'il ne fallait pas rester ».

Articles liés