Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Draxler, Kehrer… Leonardo est fixé pour cet hiver !

Dans le cadre du mercato hivernal, Leonardo aimerait pouvoir dégraisser l’effectif du PSG en bouclant certains transferts et prêts. Cependant, le directeur sportif pourrait bien éprouver toutes les peines du monde pour ce qui est des départs de Julian Draxler et Thilo Kehrer entre autres. Explications. 

Au cours du dernier mercato estival, le PSG s’est considérablement renforcé et grandement grâce à des arrivées libres de tout contrat et d’un prêt de Nuno Mendes. Cependant, au rayon des départs, seuls Mitchel Bakker (vendu) et Pablo Sarabia (prêté) ont permis à Leonardo et la direction sportive du PSG de témoigner d’une petite diminution de la masse salariale qui a explosé avec les venues de Lionel Messi et Sergio Ramos notamment. De quoi inciter Leonardo à ne préparer aucune recrue pour ce mercato hivernal. D’ailleurs, le directeur sportif du PSG aurait fait passer ce message à ses interlocuteurs ces dernières semaines avec un seul objectif : vendre, selon L’Équipe. Sur cet exercice, les pertes prévisionnelles s’élèveraient à 200M€. De ce fait, Leonardo et les décideurs du PSG aimeraient faire rentrer 100M€ dans les caisses d’ici le mois de juin et l’arrivée du bilan financier de l’exercice. 

Silence radio pour certains, et refus de partir pour d'autres… 

Et cela passera par des ventes. Néanmoins, pour Sergio Rico et Eric Junior Dina Ebimbe, il n’y aurait aucune piste concrète pour que ce soit pour un transfert sec ou un prêt. C’est en effet ce que L’Équipe a affirmé ce jeudi. En ce qui concerne Thilo Kehrer, Leandro Paredes ou encore Julian Draxler, Leonardo devra se montrer patient. La cause ? Bien que les trois internationaux susciteraient des intérêts sur le marché, ils se sentiraient tous très bien au PSG comme Draxler l’a lui-même reconnu à Break Time. « Comment ça se passe depuis mon arrivée à Paris ? C’est un plaisir de jouer pour ce club. Depuis que je suis arrivé, je me sens très bien. J’aime la ville, j’aime le club. Même aujourd’hui, je me sens très bien ». 

Articles liés