Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Cet ancien joueur du PSG qui prédit encore de belles années à Ibrahimovic…

Alors que Zlatan Ibrahimovic peine à retrouver son meilleur niveau ces dernières semaines avec le PSG, Laurent Robert estime qu’il peut encore jouer trois ou quatre ans.

Incontournable depuis son arrivée au Paris Saint-Germain à l’été 2012 en provenance du Milan AC, Zlatan apparaît moins flamboyant cette saison. En effet, le Suédois peine à revenir à son meilleur niveau après avoir été éloigné des terrains de nombreuses semaines suite à une blessure au talon. Interrogé par L’Equipe, Laurent Robert, ancien joueur du PSG, estime que l’attaquant parisien peut encore jouer trois ou quatre ans au meilleur niveau, alors qu’il arrive au terme de son contrat en juin 2016.

« JE LE VOIS REVENIR AU TOP »

« Zlatan Ibrahimovic n'est pas forcément le type de joueur qui me fait le plus rêver. Mais ce qu'il fait est magnifique, et même s'il ne semble pas au meilleur de sa forme actuellement, je le vois revenir au top dans les semaines et les mois à venir, même à trente trois ans. L'attaquant suédois peut retrouver son meilleur niveau, car ça dépend beaucoup du travail et c'est un gros bosseur. Bien sûr, il faut le gérer mais, avec son expérience et sachant qu'il a toujours davantage joué sur sa qualité technique que sur la vitesse, il peut jouer encore trois ou quatre ans au plus haut niveau sans problème. »

« JE TROUVE QU’ON CRITIQUE TROP MATUIDI »

« On sent parfois qu'entre certains joueurs très talentueux de ce groupe, il y a des petits problèmes de cohabitation. J'ai trouvé la punition infligée à Cavani et Lavezzi un peu trop sévère. Ce sont des joueurs qui se battent beaucoup, ils ont une énorme expérience et leur absence a pesé lors de la défaite à Bastia (2-4, le 13 janvier). Par ailleurs, je trouve qu'on critique trop Matuidi. Pour moi, il réussit encore une grande saison. Il a besoin de générosité autour de lui pour créer des espaces. Alors, si on le voit moins, c'est d'abord parce que ça bouge un peu moins à côté. Car, lui, on le voit toujours se battre comme un lion », a ajouté Laurent Robert.

Articles liés