Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : McCourt, Arabie saoudite... La vente de l'OM est totalement relancée !

Alors que Frank McCourt n'est pas assuré de rester à la tête de l'OM, Al-Walid Bin Talal serait disposé à racheter le club. Cependant, le membre de la famille royale saoudienne ne serait pas le seul intéressé par le club phocéen, et alors que l'actuel propriétaire marseillais n'a pas l'intention de lâcher si facilement son bien, cela pourrait arranger les affaires d'autres prétendants...

Tel un serpent de mer, les rumeurs de rachat de l'OM continuent de circuler, et ce ne sont pas les derniers événements survenus du côté de la Canebière qui vont calmer le tout. Arrivé il y a près de quatre ans à Marseille, Frank McCourt n'a pas lésiné sur les moyens en injectant plusieurs centaines de millions d'euros pour le lancement de son « OM Champions Project », un projet qui a fait un flop et qui a placé le club dans une situation très compliquée aujourd'hui. Les comptes de l'OM sont dans le rouge, et Frank McCourt est désormais à l'écoute des offres pour vendre comme vous l'a indiqué le10sport.com. Et à en croire les informations de TMW, c'est Al-Walid Bin Talal, membre de la famille royale saoudienne, qui serait le mieux placé pour prendre la succession de l'homme d'affaires américain, mais Frank McCourt n'a pas l'intention de céder facilement son bien.

McCourt demande trop à l'Arabie saoudite

Comme l'a expliqué Thibaud Vézirian dans un live YouTube, Frank McCourt aurait fixé son prix pour l'Olympique de Marseille, et cela aurait de quoi refroidir les Saoudiens. « Il y a eu cette demande de l'Arabie saoudite pour savoir si l'Olympique de Marseille était en vente, et c'est bien le cas, mais l'argent demandé par McCourt est trop élevé pour eux, et ils estiment que ça n'en vaut pas la chandelle », assure le journaliste intervenant sur le groupe Canal, avant d'apporter des précisions sur les exigences de l'homme d'affaires américain, qui souhaiterait de surcroît conserver une part du club : « C'est une demande d'environ 400M€, et ce qui pose problème c'est que tu as environ 100-150M€ de dettes voire plus qu'il faut rajouter à ça quand tu rachètes. Et comme je l'ai dit, lui voudrait garder 30-35% du club. Donc aujourd'hui, McCourt veut garder une part du gâteau, prendre l'argent et repartir. Mais on est en pleine crise du football et il y a pas mal d'acheteurs qui disent que c'est trop cher et que ce n'est pas le prix de l'OM. Pour beaucoup, l'achat de Marseille est estimé à 600M€, donc ils te disent qu'il vaut mieux acheter ailleurs. »

Macron en retrait des discussions McCourt-Arabie saoudite ?

Alors que les supporters de l'OM s'imaginent déjà en train de rivaliser avec le PSG, Frank McCourt pourrait donc en décider autrement. Et alors que le Qatar avait pu compter sur l'aide de Nicolas Sarkozy, alors président de la République, pour le rachat du club de la capitale, il est aujourd'hui difficile d'imaginer la même chose entre Emmanuel Macron et l'Arabie saoudite. « Ce n'est pas la grande entente cordiale entre Macron et l'Arabie saoudite, comme ça l'était entre le Qatar et Nicolas Sarkozy. Macron va essayer d'aider l'OM puisque c'est un supporter, donc s'il le peut il le fera, sauf qu'avec l'Arabie saoudite, ce n'est vraiment pas sûr », explique Thibaud Vézirian au cours de son live. Le rachat de l'OM par Al-Walid Bin Talal pourrait donc être plus compliqué que prévu, mais cela ne veut pas dire pour autant que Frank McCourt est assuré de rester à la tête du club phocéen.

Al-Walid Bin Talal ne serait pas le seul intéressé par l'OM

En effet, d'autres individus pourraient profiter des hésitations de l'Arabie saoudite pour mettre la main sur l'OM. Comme l'a révélé Thibaud Vézirianun autre groupe de personnes seraient intéressés par le rachat de l'Olympique de Marseille et ce dossier avancerait : « Il y a un consortium, des personnes s'alliant entre elles, adossées par une grosse banque chinoise, une banque d'affaires à Londres, un grand homme d'affaires aussi qui est basé à Dubaï, qui se sont réunies pour potentiellement, et c'est plus que potentiel c'est assez avancé, faire une offre à Marseille pour racheter l'OM ». Le groupe devrait à nouveau se réunir dans les prochains jours pour avancer sur le dossier. L'arrivée des Saoudiens à l'OM est donc loin d'être actée, mais ce qui est certain, c'est que l'avenir du club est toujours aussi incertain. 

Articles liés