Foot - Mercato - OM
OM : Longoria a tout prévu en remplaçant Sampaoli par Tudor

Jorge Sampaoli a claqué la porte au tout début de l’été notamment pour cause d’un mécontentement quant au recrutement de l’OM. Cependant, là ne serait pas l’unique raison de son départ qui aurait été incité par une lutte d’influence que ni l’Argentin ni Pablo Longoria n’appréciait. De quoi justifier la nomination d’Igor Tudor au pedigree différent de celui de Sampaoli. 

Tout semblait aller pour le mieux. Cependant, comme ce fut le cas avec André Villas-Boas en février 2021 lorsqu’il annonçait publiquement en conférence de presse son départ de l’OM en raison d’un différend avec sa direction sur le marché des transferts, Jorge Sampaoli s’en est lui aussi allé le 1er juillet dernier. Ayant qualifié l’OM pour la prochaine édition de la Ligue des champions, l’entraîneur argentin voulait disposer de la totale confiance du président Pablo Longoria et de l’ensemble du comité de direction pour bâtir un effectif suffisant armé pour jouer à la fois la Ligue 1, la Coupe de France ainsi que bien paraître en C1. 

Des visions de gestion différentes entre Longoria et Sampoali 

Faute d’un recrutement suffisant lors des premières semaines du mercato avec les seules arrivées de Samuel Gigot pour qui un accord avait déjà été trouvé cet hiver, et Isaak Touré, Jorge Sampaoli et l’OM ont pris la décision commune de mettre un terme à leur collaboration au 1er juillet. D’après le point fait par L’Équipe dans ses colonnes du jour ce mercredi, Pablo Longoria prônait, et c’est toujours le cas, une véritable séparation des pouvoirs : l’entraîneur se charge de la gestion de son équipe lorsque le président et les dirigeants s’occupent du fait d’étoffer l’effectif en question lors des périodes de transfert. Un point de discorde entre Longoria et Sampaoli

Nommer Tudor pour éviter une lutte d’influence comme avec Sampaoli ? 

Et pour ne pas revivre la même chose, Pablo Longoria a fait un choix diamétralement opposé à Jorge Sampaoli concernant son succession. Voulant mettre en place une gestion à « l’italienne » selon L’Équipe, le président de l’OM n’est pas allé chercher un coach doté de l’expérience de Sampaoli. La volonté de Longoria était de reprendre les pleins pouvoirs pour le recrutement et la nomination du jeune Igor Tudor, en tant qu’entraîneur, lui permettait d’asseoir son autorité sur le marché en interne et surtout, d’éviter une « lutte d’influence » qui avait lieu en coulisse avec Jorge Sampaoli

Articles liés