Foot - Mercato - PSG
Mercato - OM : La vérité éclate sur le divorce entre Sampaoli et Longoria
Thomas Bourseau

Alors que l'OM avait rempli ses objectifs et que le groupe semblait être en symbiose avec le staff technique de l'Argentin, Jorge Sampaoli surprenait son monde en quittant ses fonctions d'entraîneur, d'un commun accord avec la direction, le 1er juillet dernier. Et les raisons de cette séparation seraient profondes et résideraient également dans un jeu de pouvoirs avec Pablo Longoria, président du club olympien. 

Nommé entraîneur de l’OM en même temps que Pablo Longoria était devenu président à la toute fin du mois de février 2021, Jorge Sampaoli avait rempli l’objectif numéro un qui lui avait été fixé par ses supérieurs : se qualifier directement pour la Ligue des champions. Cependant, Sampaoli s’était montré clair tout au long de la saison dernière, il lui faudra disposer d’un effectif capable de jouer à la fois les compétitions domestiques et la C1.

Sampaoli attendait d’être écouté sur le recrutement 

Alors que l’OM a connu un début de mercato estival poussif, Jorge Sampaoli n’a pas perdu de temps et sa collaboration avec l’Olympique de Marseille a donc touché à sa fin, « d’un commun accord » comme ce fut révélé dans le communiqué du club au début de l’été. Un départ auquel Pablo Longoria n’était pas préparé ? Pas vraiment. À en croire les informations divulguées par L’Équipe, Jorge Sampaoli se serait un peu trop immiscé dans le recrutement de l’OM au goût du président Longoria

Longoria prône une séparation des pouvoirs, Sampaoli voulait que son opinion pèse plus sur le recrutement 

Et selon L’Équipe, Pablo Longoria n’aurait pas apprécié l’omniprésence du technicien argentin sur les questions du mercato. Ayant perdu Boubacar Kamara et William Saliba, respectivement partis libre de tout contrat et ayant effectué son retour à Arsenal pour le deuxième, Sampaoli aurait soumis des noms à Longoria pour le mercato afin d’avoir des joueurs prêts pour la Ligue des champions et dans l’immédiat. Mais les points de vues des deux hommes se seraient rapidement éloignés. D’autant plus que comme L’Équipe le souligne, le président Longoria veut une séparation des pouvoirs, à savoir que lui s’occupe de la partie recrutement avec son conseil d’administration quand l’entraîneur occupe un rôle de management au niveau de son effectif. Certes, des discussions ont lieu sur les profils à attirer lors du mercato, mais le dernier lui revient et Jorge Sampaoli ne semblait pas être en adéquation avec ce précepte. 

Articles liés