Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Les vérités d’André Villas-Boas sur son avenir à l’OM !

Présent au micro de RMC ce mardi, André Villas-Boas a mis les choses au point sur son avenir alors que les interrogations étaient nombreuses dernièrement.

Arrivé l’été dernier à l’OM, André Villas-Boas a réalisé un énorme travail sur la Canebière, réussissant à qualifier le club phocéenne pour la Ligue des Champions. Mais sera-t-il encore la saison prochaine ? La question a le mérite d’être posée compte tenu de la situation financière actuelle. Le Portugais n’avait dernièrement pas hésité à remettre en question son avenir, craignant de voir son effectif s’affaiblir. Il a aussi été question d’un possible intérêt de Newcastle, qui devrait prochainement être racheté par de riches investisseurs. Toutefois, Villas-Boas a tenu à le faire savoir pour RMC, c’est bien à l’OM qu’il voit son avenir à certaines conditions toutefois.

« Je suis très bien à Marseille... »

« Je vais rentrer à Marseille lundi pour parler avec Jacques-Henri (Eyraud) et Andoni (Zubizarreta) du futur, pour voir un peu ce qu’il va se passer. (...) Le plus important pour moi est de comprendre ce qu'il va se passer sur le plan structurel. Je dois comprendre plus ou moins qui seront les personnes à mes côtés, si Andoni et Albert (Valentin) seront toujours des personnes avec du pouvoir ou non. (...) Je le dis sincèrement, je suis très bien à Marseille, je n’ai pas envie de chercher d'autres clubs ou d'autres options. (…) J'ai envie de jouer la Ligue des champions à Marseille, mais je veux savoir à quel point on est dépendants économiquement sur notre projet. Ça veut dire que si on n'a pas les conditions pour faire un bon travail, ce n’est pas la peine, je pense. C'est normal pour un entraîneur de chercher de telles assurances. Je pense que Jacques-Henri aura des réponses, comme Andoni, et Frank (McCourt), évidemment. (…) Ensuite, s’il y a des divergences entre nous, Jacques-Henri Eyraud et moi-même sommes suffisamment honnêtes pour nous dire les choses en face. De mon côté, je suis ouvert, mais il faut qu'on ait la possibilité avec Andoni de faire un mercato de qualité, dans des conditions qui ne seront pas les meilleures, mais qui nous permettront d’être compétitifs. Nous ne sommes pas naïfs au point d’en oublier la situation économique du club », a alors assuré André Villas-Boas. A voir maintenant si le Portugais sera convaincu des moyens qui seront à sa disposition.

Articles liés