Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Cette piste de Longoria se livre sur son été agité !

Dans le viseur de l’OM l’hiver dernier, Amine Adli a finalement quitté le TFC durant le mercato estival pour s’engager en faveur du Bayer Leverkusen. Un transfert sur lequel est revenu le joueur de 21 ans.

Cet été, l’OM a été l’un des grands protagonistes du mercato estival avec pas moins de onze recrues à son actif. Pablo Longoria a multiplié les pistes, afin notamment de mettre la main sur plusieurs renforts offensifs. Dès l’hiver dernier, le président de l’OM s’était notamment penché sur la situation d’Amine Adli, grand espoir du TFC. Finalement, le joueur de 21 ans a fini la saison à Toulouse avant de plier bagage pour rejoindre le Bayer Leverkusen. Comme vous l’a révélé le10sport.com il y a quelques semaines, l’OM n’a pas relancé les contacts alors que les différentes parties du dossier avait prévu de rouvrir les discussions cet été. Interrogé sur cette période animée, Amine Adli est revenu sur son choix de quitter le TFC pour l’étranger, alors qu’un avenir en Ligue 1 était un temps espéré.

« Au final, j’ai eu des projets intéressants à l’étranger » 

« Avec le temps, j’ai eu du temps de réflexion et j’ai vu les choses autrement. Au départ, c’est sûr que j’avais envie de réussir en Ligue 1. C’est le pays où je suis né, c’était mon rêve d’y jouer. Au final, j’ai eu des projets intéressants à l’étranger avec une réelle envie de me faire progresser dans ma carrière. (…) L’été a été stressant. C’était mon premier mercato avec une décision forcément importante pour ma carrière. J’avais beaucoup d’appréhension par rapport à mon choix et à comment les choses allaient se passer et à quel moment. Ce n’était pas vraiment un été facile », confie Amine Adli dans un entretien accordé au site LesViolets. L’ancien joueur du TFC se satisfait désormais d’avoir choisi le Bayer Leverkusen pour la suite de sa carrière : « Je suis très heureux de pouvoir passer un palier dans ma carrière dans un club très familial, qui fait confiance aux jeunes, et avec beaucoup d’objectifs. Le projet autour de moi est assez concret. Ils ont su mettre en place des choses assez rapidement pour montrer leur intérêt et proposer un projet individuel précis. J’ai aussi bien discuté avec le coach, Gerardo Seoane, qui en plus parle français. Au final, la philosophie du Bayer par rapport aux jeunes joueurs, le regard qu’ils avaient de moi et leur manière de faire m'ont convaincu. »

Articles liés