Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Encore un discours inquiétant pour le projet de rachat de Boudjellal !

Le projet de rachat de l’OM par Mourad Boudjellal pourrait désormais s’accélérer maintenant qu’on connait la banque mandatée pour mener les négociations. Toutefois, certains ne sont pas vraiment confiants quant à l’issue positive de cette opération.

Où en est-on du rachat de l’OM par Mourad Boudjellal et Mohamed Ayachi Ajroudi ? Depuis l’annonce fracassante de l’ancien patron du RCT, on attendait désormais des avancées concrètes pour être réellement fixé sur les intentions de ce projet colossal. Ces derniers jours, cela s’est d’ailleurs accéléré. En effet, une banque d’affaires, la banque Wingate, a enfin été mandatée pour discuter avec Frank McCourt d’une possible vente du club phocéen. Les négociations pourraient donc enfin commencer, bien que dans l’entourage de l’Américain, on persiste à dire que l’OM n’est pas à vendre. Sur la Canebière, on attendait désormais des actes, cela pourrait donc prochainement intervenir alors cela devrait désormais se faire en silence. « Maintenant le processus d'acquisition va être silencieux », expliquait dernièrement un acheteur. Toutefois, en ce qui concerne cette possible vente de l’OM, tous les feux ne seraient pas vraiment au vert. Explications.

« Il faut bouger vite »

Economiste, Jean-François Brocard ne s’est pas vraiment montré optimiste concernant le rachat de l’OM par ce projet porté par Mourad Boudjellal. L’une des principales raisons ? Le timing. En effet, dans un entretien accordé à 20 Minutes, il a expliqué qu’il va vite falloir régler l’affaire, sans quoi cela ne pourrait pas être si bon que cela : « Si les acheteurs veulent bouger, il faut bouger vite, tant que le marché des transferts est encore dynamique. Si vous faites ça après fin juillet, c’est compliqué. Les recrutements du mois d’août sont rarement les meilleurs. Et il est très rare qu’un club soit racheté quand la saison est lancée. (…) Ça peut aller vite, mais objectivement, je ne suis pas très optimiste : je trouve que ça arrive tard. Chaque jour qui passe diminue la probabilité que cela se fasse. En tant que personne rationnelle, je ne vois pas comment l’OM peut être vendu cet été. Mais il y a parfois des choses irrationnelles qui se produisent à Marseille ».

« Ce n’est pas le bon moment »

Dans la suite de son interview, Jean-François Brocard s’est également mis à la place de Frank McCourt. Et pour lui, ce n’est clairement pas le bon moment de lâcher l’OM. « Effectivement : le club n’est pas au top au niveau économique, l’actif joueurs n’est pas sensationnel, il y a des incertitudes sur les revenus futurs à cause du Covid-19… Pour moi, ce n’est pas le bon moment. Ils ont redressé le club au niveau sportif mais le centre de formation reste assez faible, le stade génère peu de revenus. Je ne pense pas qu’il ait intérêt à vendre. Après, je ne connais pas l’état de sa trésorerie privée : s’il a besoin d’argent, ça l’inciterait à vendre l’OM », a-t-il ainsi expliqué. De nouvelles déclarations qui ne devraient donc pas forcément rassurer les fans de l’OM, qui ont déjà des étoiles dans les yeux à l’idée d’imaginer ces fonds en provenance du Moyen-Orient débarquer sur la Canebière…

Articles liés