Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato : Mediapro, crise sanitaire… L'OM et l'ASSE proches d'une énorme catastrophe ?

A en croire Daniel Riolo, plusieurs clubs de Ligue 1 seraient dans une situation alarmante. En proie à de grosses difficultés financières, l’OM, l’ASSE, mais aussi les Girondins de Bordeaux seraient à peine capables de finir la saison.

La situation est préoccupante pour l’ensemble des clubs de Ligue 1. La crise sanitaire oblige les équipes à disputer leurs rencontres à huis-clos. Un gros manque à gagner pour les formations, qui ont vu leurs recettes baisser considérablement cette année. A cela il faut rajouter le fiasco Mediapro. Le groupe sino-espagnol, qui s’était offert les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour un montant record de 780M€, a refusé de payer les droits TV et d’honorer ses promesses en raison de graves problèmes financiers. Une situation qui plonge un peu plus les clubs français dans le rouge. Ce mardi, une réunion est d’ailleurs prévue entre les présidents de Ligue 1 et l’UNFP afin d’évoquer une possible baisse des salaires des joueurs. Une solution qui pourrait tout simplement permettre aux équipes de survivre.

« Plusieurs clubs sont dans une situation catastrophique. C’est-à-dire à peine capable de finir la saison »

Daniel Riolo a annoncé de son côté que certains clubs historiques sont au bord du précipice. C’est le cas des Girondins de Bordeaux, de l’ASSE, mais aussi de l’OM. « Le football est en perte de vitesse et la situation est vraiment préoccupante. Canal+ ne se précipite pas pour donner la fameuse somme d’argent évoquée (droits TV), ils devraient finir pas le faire mais ça sera beaucoup moins que prévu. C’est dire si la situation est catastrophique car il se dit que plusieurs clubs sont dans une situation catastrophique. C’est-à-dire à peine capable de finir la saison. Dans ces clubs-là il y en a trois qui sont des clubs importants de notre football. L’OM, l’ASSE, Bordeaux… des clubs qui ne sont pas loin du précipice, qui se disent on ne pourra payer que la moitié des salaires et faire des économies drastiques pour survivre. On en est là » a déclaré Daniel Riolo au micro de RMC.

Articles liés