Foot - Mercato - FC Nantes
Ciblé par Kombouaré, il pousse un énorme coup de gueule

Alors que le FC Metz a été relégué en Ligue 2, Fabien Centonze aurait pu rester en Ligue 1. Le latéral droit de 26 ans était fortement lié au FC Nantes. Le joueur avait d’ailleurs reçu une offre concrète des Canaris. Mais le FC Metz a bloqué le transfert de Fabien Centonze, ce qui ne lui a clairement pas plu.

Lors de ce mercato estival, le FC Nantes avait à coeur de conserver ses éléments importants. Les Canaris ont donc réussi à garder Ludovic Blas, Alban Lafont et Moses Simon. Toutefois, Antoine Kombouaré attendait certains renforts, notamment au poste de latéral droit. Ouest-France annonçait alors récemment que le technicien français pensait à Fabien Centonze. Le FC Nantes aurait d’ailleurs tenté sa chance. Mais finalement, les dirigeants messins ont bloqué le latéral droit. Ce qui n’a pas vraiment plu à ce dernier.

Centonze dénonce une promesse non tenue du FC Metz

« J'attaque ma quatrième année au FC Metz. J'ai tout donné pour ce club, je l'ai prouvé en début de saison dernière avant de me blesser. C'est sur que depuis quelques mois et ma blessure face à Lyon c'est plus compliqué. J'ai repris trop tôt pour aider le club à se maintenir en Ligue 1 et j'ai rechuté au bout de 12 minutes contre Montpellier. Quand j'ai signé à Metz, le président m'avait dit que si un jour un club venait me chercher et que le projet sportif me convenait, il me laisserait partir. Je suis humain, entier, alors forcément quand je lis la déclaration du coach à mon sujet, je ne peux pas rester silencieux » a expliqué Fabien Centonze dans un entretien pour Foot Mercato.

«J'avais une offre ferme du FC Nantes»

Le défenseur de 26 ans a ensuite affirmé qu’il se sentait trahi par son club : « Comme je l'ai dit, je sais ce que le club m'a apporté. Mais là je me sens trahi par la direction et je veux rétablir certaines vérités. Le club et en particulier le président Bernard Serin et le directeur sportif Pierre Dréossi n'ont pas respecté leur parole à mon sujet. J'avais une offre ferme du FC Nantes, j'ai 26 ans, je n'ai plus de temps à perdre et je voulais y aller. C'est normal d'être déçu. » Le message est passé.

Articles liés