Accès direct au contenu

Foot - Mercato - FC Nantes

Mercato - FC Nantes : Ces 3 joueurs du FC Nantes qui pourraient être concernés par le mercato hivernal

Après une première saison réussie en Ligue 1, Nantes va tenter de confirmer en 2014-2015. Les Canaris doivent rester attentifs lors du prochain marché estival. Certains de leurs joueurs sont sollicités.

Nantes a réussi son grand retour dans l’élite la saison dernière. Le FC Nantes, malgré quelques contretemps, a assuré assez tranquillement son maintien malgré un début d’année 2014 très difficile. Mais Nantes a perdu son meilleur buteur, Filip Djordjevic, cet été, et certains joueurs nantais sont très sollicités… Nantes pourrait devoir lutter pour conserver certains éléments cet hiver.

Mercato - FC Nantes : Ces 3 bonnes nouvelles qui s’annoncent pour le FC Nantes…

ISSA CISSOKHO

Auteur d’une excellente saison en 2013-2014, Issa Cissokho, 29 ans, a attiré les observateurs en fin de saison dernière. L’OM était notamment intéressé par le profil du grand frère d’Aly Cissokho. Le latéral droit a du potentiel et il serait également sur les tablettes d’autres formations de Ligue 1. L’OM, qui recherche toujours des arrières latéraux, pourrait être tenté de repasser à l’attaque cet hiver.

ITAY SHECHTER

Prêté par l’Hapoel Tel-Aviv au FC Nantes lors des six derniers mois de la saison dernière, Itay Shechter a finalement continué l’aventure nantaise. Nantes a levé l’option d’achat et recruté l’Israélien pour deux ans. Mais Itay Shechter n’a toujours pas inscrit le moindre but en Ligue 1, et ce depuis le mois de janvier. L’attaquant a la confiance de son entraîneur mais il joue gros jusqu’à décembre… Nantes pourrait se lasser de son inefficacité.

PAPY DJILOBODJI

Papy Djilobodji, 25 ans, c’est la révélation de la saison dernière au FC Nantes. Le jeune défenseur central a marqué les esprits. Très vite, plusieurs grands clubs européens ont suivi sa situation de près, à l’image de Chelsea et d’Arsenal. L’OM avait également un œil sur Papy Djilobodji. Seulement, Waldemar Kita a toujours été très clair. À moins d’une très grosse offre, Djilobodji n’est tout simplement pas à vendre…

Articles liés