Accès direct au contenu

Foot - Mercato

Mercato : Hatem Ben Arfa se livre sur son arrivée à Bordeaux !

Un peu plus d’un an après son départ de Rennes, Hatem Ben Arfa est de retour dans le championnat de France à Bordeaux. Bien qu’elle ait été tardive, cette opération était bien pensée et préparée en amont comme le principal intéressé l’a assuré. Et les Girondins se sont montrés très convaincants.

Considéré comme l’un des plus grands talents de sa génération avec Karim Benzema, Hatem Ben Arfa est issu de la fameuse génération 87. Cependant, le natif de Clamart ne s’est clairement pas montré aussi régulier au haut niveau que l’attaquant du Real Madrid et a une carrière un peu plus similaire à celle de Samir Nasri qui est actuellement sans club après avoir évolué dans les plus grandes formations anglaises avec Arsenal et Manchester City. Après des expériences en Angleterre avec Newcastle et Hull City, Ben Arfa n’a quasiment connu que des clubs français avec l’OGC Nice, le PSG, et le Stade Rennais avant d’effectuer un bref passage à Valladolid de janvier à juin 2020. Libre de tout contrat, Hatem Ben Arfa s’est engagé en faveur des Girondins de Bordeaux à la toute fin du mercato alors que l’officialisation du dossier n’a eu lieu que mercredi en fin d’après-midi. À Bordeaux, Hatem Ben Arfa va retrouver Jean-Louis Gasset, un entraîneur qu’il connaît bien après l’avoir côtoyé en Équipe de France à l’époque de l’ère Laurent Blanc.

L’atout Gasset pour Bordeaux

Lors de sa conférence de presse de présentation, le Français a souligné le rôle important de Jean-Louis Gasset dans sa venue à Bordeaux. « Dès que j’ai vu que Jean-Louis Gasset était l’entraîneur, ça m’a donné envie de venir. J’aime beaucoup sa philosophie en tant qu’homme et entraîneur. Tactiquement etc. Ça n’a pas été difficile et puis Bordeaux, ça reste un club historique avec beaucoup de grands joueurs qui sont passés, avec une histoire. Et ça reste un grand nom dans le championnat français, donc il n’y a pas eu de difficultés. Ma relation avec Gasset ? C’est humain, déjà j’aime beaucoup dont il fait jouer ses équipes. C’est quelqu’un qui est beaucoup porté vers l’offensive, qui aime créer le jeu et apporter du surnombre. Déjà sur ce point ce sera une relation de jeu. En tant qu’homme, je l’ai connu en Équipe de France. J’ai senti de bonnes ondes, et pour moi ça reste un entraîneur avec beaucoup de valeurs ». Voici le message que Hatem Ben Arfa a fait passer ce jeudi. Mais l’entraîneur des Girondins n’est pas l’unique raison de l’arrivée du nouveau milieu offensif bordelais.

La détermination de Roche

En effet, au cours du même point presse, Hatem Ben Arfa a également mis la lumière sur une conversation décisive avec Alain Roche, nouveau directeur sportif des Girondins. « C’est un environnement, tout le monde tire dans le même sens, dans tout le club. Tout le monde tire dans le même sens et tout le monde veut gagner. Lorsque le club pense comme ça, les résultats arrivent. Quand j’ai rencontré le directeur sportif à Paris, on a parlé et j’ai senti aussi cet état d'esprit et cette volonté d’être ambitieux et d’aller chercher le maximum, et c’est ça aussi qui me plaît ». Le projet du club et le plan de jeu, les deux clés qui ont fait sauter le verrou du dossier Hatem Ben Arfa. Et Alain Roche ne s’en est pas caché, c’est ce point qui a pesé dans la balance ainsi que l’aura des Girondins dans le championnat de France. « Il n’est pas venu pour mes beaux yeux, il est venu pour Jean-Louis (ndlr Gasset), pour le club qui est un club historique, emblématique du championnat français. On a une relation extrêmement honnête et franche. Il connaît la situation du club, où nous en sommes, là où nous souhaitons aller dans un projet sportif. Il a envie de prendre du plaisir, c’est bien de prendre du plaisir, mais il faut gagner aussi. Il est déterminé à amener cette équipe le plus haut possible. Par son talent, son expérience et sa détermination. C’est ce qu’il l’a convaincu. Je sais qu’il avait des propositions plus importantes ailleurs. Mais le fait de travailler avec Jean-Louis Gasset a été décisif dans son choix ». Faut-il cependant s’inquiéter de sa forme physique ? Ben Arfa est aujourd’hui âgé de 33 ans et n’a disputé que 5 matchs depuis son départ du Stade Rennais à la fin de la saison 2018-2019. À en croire le principal intéressé, il n’y a aucune place au doute. «  Comment suis-je physiquement ? Je suis très bien. Super bien ». Réponse sur le terrain une fois que la trêve internationale touchera à sa fin.

Articles liés