Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Bordeaux

Mercato - Bordeaux : François Kamano en Russie, ça donne quoi ?

Ciblé par plusieurs clubs à l’été 2019, François Kamano a finalement attendu un an de plus pour sauter le pas. L’international guinéen, passé par Bastia et Bordeaux, a choisi la Russie et le Lokomotiv Moscou pour la suite de sa carrière.

Après presque 200 matchs de Ligue 1 avec Bastia et les Girondins de Bordeaux, François Kamano s’est envolé vers d’autres cieux. Direction la Russie pour l’international guinéen qui a signé l’été dernier un contrat de 4 ans en faveur du Lokomotiv Moscou. Pourtant, avant de filer à l’étranger, Kamano était tout proche de s’engager avec l’AS Monaco. Les dirigeants bordelais demandaient 25 millions pour l’ailier pisté par Thierry Henry, entraîneur du club monégasque à l’époque. Une somme excessive pour l’ASM qui a préféré passer son tour. Avec 10 buts en 37 matchs de championnat sur la saison 2017-2018, plusieurs écuries européennes étaient venues aux renseignements. Le Torino, Krasnodar, Séville, le Hertha Berlin et même Liverpool, le nom de François Kamano a circulé un peu partout. La nouvelle direction n’avait pas donné suite aux discussions avec les clubs intéressés, alors que le joueur désirait partir. Au final, il a dû prendre son mal en patience une année de plus avant d’atterrir à Moscou.

Un doublé décisif

En Russie, l’aventure de Kamano ne débute pas de la meilleure des manières. L’adaptation à un nouveau championnat et une nouvelle culture n’est pas aussi simple qu’il l’espérait. Avec 3 buts et 1 passe décisive en 23 rencontres disputées, les statistiques ne sont pas au niveau du joueur (en 2020, il n'a même pas inscrit le moindre but ni délivré la moindre passe décisive). Mais sur les dernières sorties du Guinéen de 24 ans, il y a du mieux.

Muet pendant la phase de poules de Ligue des Champions, François Kamano s’est un peu rattrapé en championnat en inscrivant un doublé face à Sotchi le week-end dernier (3-1). Deux buts importants qui ont permis au Lokomotiv Moscou de récupérer la quatrième place qualificative pour l’Europe. Et après leur succès contre Oufa (avec un but de l'ancien bordelais Krychowiak, également là-bas), les voilà désormais troisième. Pour Kamano, le doublé contre Sotchi marquera peut-être le début d’une belle histoire.

Articles liés