Foot - Mercato - ASSE
Coup de théâtre, Romeyer relance totalement la vente du club

Selon des proches de Roland Romeyer et de Bernard Caïazzo, aucune offre ne serait arrivée sur leur table, surtout pas celle de David Blitzer. Pourtant, l'entourage du milliardaire américain confirme qu'une proposition de rachat a été envoyée il y a maintenant plusieurs jours, mais elle serait restée sans réponse. Le jeu de poker menteur se poursuit dans ce dossier.

Après le barrage perdu face à l'AJ Auxerre le 29 mai dernier, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo avaient publié un communiqué pour notamment annoncer qu'une « nouvelle importante concernant l’avenir du club et le nôtre » devrait être annoncée dans quelques jours. Une référence au dossier de vente. Co-propriétaire de Crystal Palace, David Blitzer est pressenti pour racheter l'ASSE. Le milliardaire américain avait envoyé plusieurs de ses proches à Saint-Etienne afin de visiter les installations de la formation française. Mais ce dossier traîne en longueur, et ce depuis plusieurs mois.

Aucune offre sur la table selon l'entourage de Romeyer et Caïazzo

Contacté par le Progrès, des proches de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont livré leurs vérités sur ce dossier. David Blitzer n'aurait transmis aucune proposition concrète pour racheter l'ASSE. Selon eux, l'Américain attendrait de recevoir les bilans financiers définitifs du club, ce qui devrait arriver au cours du mois de juillet, avant de se manifester. En attendant, l'homme d'affaires resterait bien silencieux, ne répondant pas aux interrogations de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. Mais interrogé par le quotidien régional, le clan Blitzer dément ces propos. 

Le clan Blitzer réplique, une offre aurait été transmise

L'entourage de David Blitzer a pris, aussi, la parole pour mettre les choses au clair. Une offre de rachat aurait bien été transmise il y a maintenant plusieurs jours, mais la direction actuelle resterait bien silencieuse. « Depuis, plus de son ni d’image de la part de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo » confie l'un de ses proches. Une offre, qui devrait expirer ce jeudi soir comme l'avait confié L'Equipe il y a quelques jours. Les deux actionnaires de l'ASSE pourraient bien faire une contre-proposition dans les prochaines heures. « Il est ouvert à cela dans la limite du raisonnable » affirme l'un des proches de Blitzer, visiblement agacé.

Romeyer vexé par l'attitude de Blitzer ?

Les versions divergent dans ce dossier. Mais selon Le Progrès, la tension serait présente entre les deux parties. Président du Directoire, Roland Romeyer n'aurait pas apprécié que David Blitzer n'effectue pas le voyage jusqu'à Saint-Etienne pour visiter les installations du club, se contentant d'envoyer plusieurs proches. « Dans tous les clubs qu’il a rachetés, et où il n’a jamais revendu ses parts, il ne s’est jamais déplacé. Il est réellement intéressé pour s’engager dans la durée à Saint-Étienne » a répondu l'un de ses proches. Sollicité par plusieurs équipes, notamment françaises, Blitzer aurait toujours envie d'investir à l'ASSE, même s'il commence à trouver le temps long.

Articles liés