Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato : Arabie Saoudite, McCourt... La vente de l'OM se complique sérieusement !

Il y a un peu plus de deux semaines, plusieurs informations concernant la vente de l'OM ont affolé les supporters. Mais depuis, les démentis se sont enchaînés, notamment du côté du club phocéen, mais pas seulement.

« Tout porte à croire que c’est bouclé. L’avenir de l’OM va changer. L’OM aura les moyens ». Avec cette petite phrase, Thibaud Vézirian a lâché une bombe concernant la vente de l'OM. Selon lui, Frank McCourt a accepté de vendre le club à Kingdom Holding Company, l'entreprise du prince saoudien Al-Walid bin Talal. Tout semblait bouclé et un communiqué devait officialiser cette vente. Seul problème, cela fait plus de deux semaines que Thibaud Vézirian a dévoilé son information, et rien ne se passe. Les démentis se sont même enchainés, notamment dans l'entourage d'Al-Walid bin Talal. « Le prince est à mille lieues de ces rumeurs virales, et si l’on devait réagir à chaque rumeur le concernant, ce serait un travail à plein temps », confiait ainsi l'un de ses conseillers à Challenge. Et ce ne sont pas les seuls démentis.

L'OM n'en démord pas : le club n'est pas à vendre 

En effet, au sein même de la direction de l'OM, on s'évertue à démentir les rumeurs de vente. Au cours d’une visioconférence avec les responsables d’OM NationHugues Ouvrard a fait une annonce claire sur l’avenir du club phocéen : « Ce club n’est pas à vendre. Et il n’a jamais reçu la moindre offre, le moindre mail, le moindre message, ni venant d’Arabie Saoudite, ni venant de Tunisie ou d’ailleurs ». Et Frank McCourt lui-même ne cesse de marteler qu'il souhaite rester à l'Olympique de Marseille. Sa volonté n'est pas de partir malgré la situation. Ce mardi, l'AFP a d'ailleurs contacté le Bostonien qui a une nouvelle fois assuré qu'il ne comptait pas vendre l'OM. Un nouveau démenti très clair concernant l'avenir du club phocéen.

«Il y a beaucoup de fantasmes»

Mais du côté des journalistes aussi, la vente de l'OM est refroidie. Très actif sur les arcanes du football, Romain Molina se montre catégorique concernant la possibilité de voir l'Arabie Saoudite racheter l'OM. « On a tendance à considérer que l’Arabie Saoudite rachètera un club pour l’image comme le Qatar ou le Bahreïn, c’est une erreur. Je suis allé à la source, notamment auprès de gens qui travaillent pour le ministère des sports saoudiens, ils voulaient racheter Newcastle pour du business, car ça gagne de l’argent et la Premier League est un championnat mondialisé. Qu’un saoudien achète un club français c’est possible, il y a notamment des négociations en cours avec Châteauroux. Concernant l’OM il y a beaucoup de fantasmes concernant l’arrivée du prince Al-Walid ben Talal Al Saoud, je ne suis pas dans le secret des dieux je peux me planter et j’espère me planter, mais de mon côté il n’y a rien. Qu’un jour un prince arrive pourquoi pas, mais il faut rester prudent. L’OM financièrement c’est… Je ne vois pas quel chef d’entreprise va investir dans un club qui perd autant d’argent par an. Il ne faut pas un millionnaire mais un milliardaire si possible multimilliardaire pour racheter l’OM. Si on est rationnel, ce n’est pas viable économiquement s’il n’y a pas un épurage. D’autres clubs sont aujourd’hui plus sexy à acheter d’un point de vue strictement financier », confie-t-il à Sputnik. Autrement dit, quelques jours après l'emballement général sur la vente de l'OM, ce dossier est clairement refroidi.

Articles liés