Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Premier gros coup d'arrêt pour le projet de la Super Ligue !

Quelques heures après le communiqué officialisant la création de la Super Ligue, le projet est au cœur de l'actualité et surtout, il est loin de faire l'unanimité. Pour le moment, les 12 clubs fondateurs campent sur leur position, mais la création de cette Ligue fait face à de nombreux écueils. 

Ce qui n'était qu'un serpent de mer est aujourd'hui une réalité. En effet, dimanche soir à l'initiative de 12 clubs, la Super Ligue a été créée. Le Real Madrid, le FC Barcelone, l’Atlético de Madrid, Manchester United, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Tottenham, la Juventus, l’AC Milan et l’Inter sont ainsi les fondateurs ce nouveau projet qui défraie la chronique et fait l'unanimité... contre lui. En effet, que ce soit les gouvernements, les joueurs ou les entraîneurs, les critiques s'enchaînent, surtout venant de l'UEFA qui a ouvertement menacé les 12 clubs à l'origine de la Super Ligue. Toutefois, bien que le début de cette nouvelle ligue semi-fermée est prévue pour le mois d'août, rien ne permet d'affirmer aujourd'hui que les premiers matches auront lieu cet été. Et pour cause, bien que la banque JP Morgan soit prête à financer à hauteur de 3,5 milliards d'euros, rien ne sera débloqué sans l'assurance qu'un diffuseur se positionne.

Aucun diffuseur ne répond présent !

Et c'est bien là le problème. Qui va diffuser la Super Ligue ? Une chose est sûre, ce ne sera pas Amazon. Diffuseur de la Premier League en Angleterre et de certains matches de Ligue des champions en Italie et en Allemagne, la firme dirigée par Jeff Bezos affirme dans un communiqué qu'elle ne prendre pas en charge la diffusion de la Super Ligue : « Amazon Prime Video comprend et partage les préoccupations soulevées par les fans de football face à la Super Ligue dissidente. Nous croyons qu'une partie de la dramaturgie et de la beauté du football européen vient de la capacité de chaque club de réussir à travers leurs performances sur le terrain. Nous n'avons été impliqués dans aucune discussion pour ce projet de Super Ligue. Nous sommes fiers de notre offre de football pour nos membres Prime [...] incluant la Ligue des champions en Allemagne et en Italie (une affiche par journée de 2021-2024) et la Premier League au Royaume-Uni. » Un premier couac pour les 12 clubs fondateurs qui fait suite aux récents refus des chaînes britanniques Sky Sports et BT Sport. « Nous n'avons pas pris part à aucune discussion autour de la Super League », indiquait Sky dans un communiqué diffusé lundi, imité par BT dans la foulée qui assurait « croire que la formation d'une Super League pourrait nuire à la santé du football dans ce pays sur le long terme. » Enfin, contacté par l'AFP, DAZN, très implanté en Italie et en Allemagne, notamment, a également été catégorique : « Ni DAZN ni [son propriétaire] Len Blavatnik ne sont de quelque manière engagés ou intéressés pour entrer en discussions concernant le lancement d'une Super Ligue. » Pour le moment, ni Canal+, ni beIN SPORTS ne se sont prononcés. Et sans diffuseur, la Super Ligue aura du mal à exister.

Le Bayern et le PSG disent non à la Super Ligue

Autre coup d'arrêt au projet de la Super Ligue, l'opposition ferme du Bayern Munich et du PSG à ce projet. Par le biais d'un communiqué, le président du club bavarois Herbert Hainer, s'est clairement exprimé à ce sujet : « Nos membres et fans rejettent la Super League. C'est notre souhait en tant que FC Bayern et notre objectif que les clubs européens vivent cette merveilleuse et émouvante compétition qu'est la Ligue des Champions et la développent avec l'UEFA. Le FC Bayern dit non à la Super League. » Un avis partagé par Nasser Al-Khelaïfi. « Le Paris Saint-Germain a la ferme conviction que le football est un sport pour tous. J'ai été constant sur ce point depuis le tout début. Il faut rappeler qu'en tant que club de football, nous sommes une famille et une communauté, dont le cœur est constitué de nos supporters (...) Nous pensons que toute proposition sans le soutien de l'UEFA ne résout pas les problèmes auxquels la communauté du football est actuellement confrontée, mais est au contraire motivée par des intérêts personnels. Le Paris Saint-Germain continuera de travailler avec l'UEFA et toutes les parties prenantes du football européen en se fondant sur les principes de bonne foi, de dignité et de respect de chacun », écrit le président du PSG dans un communiqué diffusé sur le site officiel du club parisien. Par conséquent, sans diffuseur et sans deux clubs du poids du Bayern Munich et du PSG, le projet de la Super Ligue démarre mal.

Articles liés