Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Polémique : Impliqué dans une nouvelle affaire, Neymar répond aux accusations !

Alors qu’il fait l’objet d’une accusation d'agression sexuelle lancée par Nike, son ancien équipementier, Neymar a pris la parole sur ses réseaux sociaux pour démentir fermement ces informations.  

Véritable star mondiale, Neymar est convoité par les plus grandes marques pour des partenariats. Pendant de longues années, l’attaquant du PSG avait décidé de collaborer avec Nike, mais en septembre dernier, le Brésilien a surpris en quittant la marque à la virgule pour rejoindre Puma. Un changement qui pourrait avoir une sombre explication. Selon le Wall Street Journal, le joueur de 29 ans aurait été accusé par une employée de la marque de l'avoir agressée sexuellement en 2016 puis aurait refusé de coopérer à une enquête menée en 2019 afin de clarifier l’affaire. Pour l’AFP, Nike a confirmé les raisons qui l’avaient poussé à rompre son engagement avec Neymar : « Nike a mis fin à son partenariat avec le sportif parce qu'il a refusé de coopérer dans une enquête de bonne foi sur des allégations crédibles d'actes répréhensibles formulées par une employée », tout en précisant que « l’enquête n’a pas été concluante. Aucun ensemble de faits n'a émergé qui nous permettrait de nous prononcer sur le fond de l'affaire. Il serait inapproprié pour Nike de faire une déclaration accusatrice sans être en mesure de fournir des faits à l’appui. » Secoué par ces révélations, Neymar a décidé de réagir personnellement sur ses réseaux sociaux, réfutant les accusations qui le visaient. 

« Un mensonge absurde »

« Les faits peuvent être déformés parce que les gens les voient sous des angles différents. Nous ne pouvons pas nier que la vie est ainsi. C'est la vie ! Je peux même comprendre quand quelqu'un critique ma conduite, ma façon de jouer et de vivre ma vie. Nous sommes différents ! Je ne comprends vraiment pas comment une entreprise sérieuse peut dénaturer une relation d'affaires qui est soutenue par des documents. Les mots écrits ne peuvent pas être modifiés. Ils sont très clairs. Ils ne laissent aucun doute ! Depuis l'âge de 13 ans, lorsque j'ai signé mon premier contrat, j'ai toujours été prévenu : ne parlez pas de vos accords. Les accords sont confidentiels !Contredire cette règle et déclarer que mon contrat a été résilié parce que je n'ai pas contribué de bonne foi à une enquête, est un mensonge absurde. Une fois de plus, on m'avertit que je ne peux pas faire de commentaires sur cet accord ou sur tout autre sujet en public. Contre ma propre volonté, je vais obéir ! Mais l'histoire du Wall Street Journal est très claire. En 2016, il semble qu'ils étaient déjà au courant de cet événement. Ce n'était pas le cas ! En 2017, je me suis à nouveau rendu aux États-Unis pour une autre campagne publicitaire, avec les mêmes personnes, et rien ne m'a été dit, rien n'a changé ! En 2017, 2018, 2019 nous avons fait des voyages, des campagnes publicitaires, d'innombrables sections de tournage. Et ils ne m'ont rien dit. Une affaire aussi grave et ils n'ont rien fait. Qui est vraiment responsable ? On ne m'a pas donné la possibilité de me défendre. On ne m'a pas donné la possibilité de savoir qui était cette personne prétendument offensée. Je ne la connais même pas. Je n'ai jamais eu aucune sorte de relation ou d'approche avec cette personne. Je n'ai même pas eu l'occasion de lui parler, de connaître les véritables raisons de sa douleur. Cette personne, une employée, n'a pas été protégée. Moi, un athlète sponsorisé, je n'ai pas été protégé. Jusqu'à quand cela se produira-t-il ? Ironie du sort, je vais continuer à porter sur ma poitrine une marque qui m'a trahi. C'est la vie ! Je reste ferme et fort, croyant que le temps, toujours ce temps cruel, apportera les vraies réponses. La foi en Dieu ! », a déclaré Neymar

« Comment une telle nouvelle peut-elle sortir ? »

Un peu plus tôt, c’est Neymar Sr, le père de l’attaquant auriverde, qui était monté au créneau contre Nike. « Comment une telle nouvelle peut-elle sortir ? Il ne connaît même pas cette fille. Cela vient de Nike. C’est très étrange, ils quittent tous Nike et sont accusés de trucs comme ça. C’est arrivé à Cristiano Ronaldo, au gars du basket qui est mort, Kobe (Bryant), ils ont été dénigrés, comme Neymar est accusé à tort maintenant. Si Nike veut faire du chantage, coltinons-nous Nike, alors », a-t-il confié au média brésilien Folha De Sao Paulo, dans des propos relayés par L’Équipe.

Articles liés