Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG/OM - Clash : Après avoir fracassé Sampaoli, Angel Di Maria s'explique !

Après s’être montré critique envers Jorge Sampaoli il y a quelques mois, Angel Di Maria est revenu sur sa relation avec l’entraîneur de l’OM, qui fut son sélectionneur entre 2017 et 2018.

Désormais à l’OM, Jorge Sampaoli a notamment eu l’occasion de diriger la sélection argentine entre 2017 et 2018, un passage qui n’a pas forcément laissé de très bons souvenirs aux joueurs de l'Albiceleste. Angel Di Maria s’était notamment montré très critique à l’égard de l’entraîneur marseillais, en se remémorant son Mondial compliqué en Russie. « Je ne sais pas ce que je peux vous dire, car la vérité est que j'ai très bien commencé et mal fini [...] Il me traitait comme si j'étais l'un des meilleurs mais après un seul match il m'a laissé sur le banc pendant la Coupe du monde, sans me donner la moindre explication, expliquait en septembre dernier Angel Di Maria sur TyC Sports. C'est une personne très étrange. Il a très bien commencé avec tout le monde et a très mal terminé avec tout le monde. Il s'est passé beaucoup de choses entre lui et Beccacece (le manager de la sélection), il n'y avait personne pour nous guider de la meilleure façon. C'était dommage parce que c'était la dernière Coupe du monde de Masche (Javier Mascherano), et ça a fini par se passer de la pire des manières. »

Di Maria évoque ses retrouvailles avec Sampaoli 

De nouveau interrogé sur Jorge Sampaoli par Radio Urbana Play, Angel Di Maria s’est prononcé sur ses retrouvailles avec le coach de l’OM. « Quand on m'a posé la question, j'ai toujours dit qu'il m'avait dit une chose et en avait fait une autre, je l'ai critiqué. Mais quand je suis tombé sur lui lors du match contre Marseille, il est venu me saluer, je l'ai salué, je l'ai pris dans mes bras, je lui ai demandé comment il allait et tout. On en est resté là », explique l’attaquant du PSG, qui a encore en travers de la gorge la Coupe du Monde en Russie : « Il est difficile de tirer quelque chose de positif de 2018, quelque chose qui n'a jamais fini de se former. Nous n'avons jamais fait ce que nous devions faire. Il y a eu beaucoup de choses étranges, des choses qui sont arrivées et qui ne sont pas arrivées. »

Articles liés