Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Neymar n'a toujours pas convaincu Daniel Riolo...

Invité à commenter l'évolution de Neymar depuis son arrivée au PSG durant l'été 2017, Daniel Riolo assure qu'il en attend encore plus de la star brésilienne, notamment concernant son engagement au quotidien avec le club de la capitale.

Depuis son arrivée au Paris Saint-Germain durant l'été 2017, Neymar a essuyé de nombreuses critiques. Il faut dire qu'en déboursant 222M€, le PSG attendait du Brésilien qu'il lui fasse passer un cap notamment sur la scène européenne, ce qui n'a pas encore été le cas. En revanche, il a bien réclamé son départ l'été dernier afin de retourner au FC Barcelone. Toutefois, son implication semble plus importante aujourd'hui comme en témoigne son comportement durant la double confrontation face au Borussia Dortmund. Décisif en inscrivant deux buts cruciaux, l'international auriverde a également semblé pleinement investi à l'image de son immense joie à l'issue de la rencontre. Une évolution soulignée par Daniel Riolo qui assure toutefois en attendre encore plus.

«Je ne me mets pas encore à genoux devant lui»

« On attend un peu plus de Neymar, d’un type de ce niveau. On dit toujours que je suis sévère. J’aime quand des gens de son pays et des grandes stars s’expriment. Dernièrement Zico a expliqué avoir dit à Neymar d’être plus sérieux, plus concentré sur sa carrière. Et bien ça me fait plaisir parce que quand toi tu le critiques, on te dit “t’es trop dur”. J’aime être en phase avec Tite, son sélectionneur, ou une personnalité comme Zico. Je me dis que je n’ai pas si tort que cela. Je dis juste que contre Dortmund il a été décisif. On peut même dire qu’il a été bon en Allemagne puisque son but là-bas a compté. Pas de problème là-dessus. Mais c’est sa troisième saison au PSG. On attend encore plus, et qu’il se calme en dehors, qu’il gère mieux sa vie pour mener Paris au plus haut. Ce sera peut-être cette année avec la Ligue des champions bricolée autrement. On l’espère. Mais je ne me mets pas encore à genoux devant lui », confie le journaliste au micro de RMC Sport.

Articles liés