Foot - PSG
Après la polémique Galtier, Kombouaré pousse un coup de gueule

Alors que Christophe Galtier a tenu à s’expliquer ce mardi soir après sa sortie controversée de la veille concernant le mode de déplacement du PSG , Antoine Kombouaré a pour sa part regretté la polémique qui avait suivi les déclarations de l’entraîneur parisien, pointant du doigt la « récupération politique  » de cette affaire.

Christophe Galtier ne pensait pas créer une telle polémique en faisant une blague sur les chars à voile en réponse à une question sur le mode de déplacement du PSG. Depuis, l’affaire est devenue politique, obligeant l’entraîneur à mettre les choses au clair ce mardi soir après la victoire contre la Juventus (2-1) : « Croyez-moi que je suis concerné par les problèmes de climat, de notre planète, je sais la responsabilité que nous avons. (...) On n'est pas hors sol, on est très lucides, simplement, c'est une blague qui arrive au mauvais moment, qui est de mauvais goût, et je le regrette. » Interrogé au micro de RMC, Antoine Kombouaré a pour sa part déploré la « récupération politique » de cette polémique. 

« Je suis en même temps peiné et en colère »

« Christophe, il a merdé comme on dit. Il le sait et c’est bien car il s’en est excusé. C’est un sujet important, ça a créé un buzz terrible. Je suis en même temps peiné et en colère, car on a vu de la récupération politique et certains médias en faire trop. Ce qui m’a le plus énervé, c’est que les gens pensent quand on est déconnectés de la réalité et des problèmes de la société. Mais c’est impossible, a confié Antoine Kombouaré. Moi, je suis parent, au-delà d’être entraîneur, j’ai des enfants et des petits-enfants. Tous les jours, ma question c’est ‘quelle vie, quel futur j’ai envie de laisser à mes enfants ?’ On parle des problèmes de pollution, mais aujourd’hui, que font les grands pays qui polluent ? On va parler de la Chine, des Etats-Unis, de l’Inde, de la Russie… »

« Ça m'emmerde vraiment quand j’entends que nous, les footeux, on n’est pas touchés par ces problèmes » 

« Moi, personnellement, j’ai des gens qui sont inquiets en Nouvelle-Calédonie, a ajouté le technicien du FC Nantes, à la veille d’affronter l’Olympiacos en Ligue Europa. Dans les îles où ma famille vit, il y a des îles qui vont être englouties par la montée des eaux. Donc bien sûr que ça nous touche ! Ça m'emmerde vraiment quand j’entends que nous, les footeux, on n’est pas touchés par ces problèmes. Ce n’est pas possible de dire ça. »

Articles liés