Accès direct au contenu

Foot - PSG

Leipzig/PSG : Les notes des Parisiens !

Vous avez manqué la défaite du PSG face à Leipzig ce mercredi en Ligue des Champions (2-1) ? La rédaction du 10 Sport vous propose un compte-rendu détaillé de la prestation des Parisiens !

Keylor Navas (5,5) : Ne pouvant rien faire sur les deux buts de Leipzig, Keylor Navas a toutefois empêché que l’addition soit plus lourde. En effet, sans le Costaricien et son énorme parade à la 8ème minute de jeu, le score aurait pu être plus lourd pour les Parisiens.

Layvin Kurzawa (5) : Très bon contre Manchester United et Basaksehir, le Français était toutefois un ton en-dessous contre Leipzig. Moins en vue offensivement, lui qui sait toutefois multiplier les appels pour apporter le surnombre, Kurzawa s’est tout de même montré assez solide défensivement, malgré quelques duels perdus. Remplacé par Mitchel Bakker (73ème).

Presnel Kimpembe (3,5) : Auteur d’une bonne première mi-temps comme toute l’équipe du PSG, Kimpembe s’est toutefois montré beaucoup plus fébrile au retour des vestiaires. Dépassé dans plusieurs duels, réalisant certaines erreurs, le Parisien s’est avant tout rendu coupable d’une main, amenant le penalty qui a donné la victoire à Leipzig. Une triste seconde mi-temps ponctuée par un carton rouge à la 95ème minute.

Danilo Pereira (4) : Encore positionné en défense centrale, le Portugais était très attendu pour l’un de ses premiers gros tests. Et le moins que l’on puisse que c’est que ce choix Tuchel n’a pas été payant ce soir. En effet, bien que Danilo Pereira ait fait parler son physique dans les airs, en ce qui concerne les un contre un au sol, il s’est montré totalement dépassé. De même, son mauvais alignement a également amené le penalty du 2-1 pour Leipzig.

Alessandro Florenzi (5) : Très discret offensivement, qui était jusque là son fort depuis son arrivée au PSG, Alessandro Florenzi s’est surtout concentré sur ses tâches défensives. Et si l’Italien a plutôt bien cadré son adversaire direct, cela n’a pas été suffisant pour empêcher la défaite de son équipe. Remplacé par Rafinha (85ème).

Marquinhos (4,5) : Ce n’est pas ce match qui va faire taire les critiques sur le positionnement de Marquinhos. Encore aligné devant la défense, le Brésilien n’a pas compté ses efforts dans les duels, grattant plusieurs ballons, mais il s’est surtout retrouvé très bas sur de nombreuses actions, reprenant ses bonnes vieilles habitudes de défenseur central. Un mauvais positionnement qui a coûté cher au PSG puisque cela est notamment à l’origine du but de Nkunku.

Ander Herrera (5) : Si on sait que l’Espagnol n’est pas le joueur du PSG le plus spectaculaire, il a tout de même été très utile dans l’entrejeu. Comme à son habitude, Herrera a été très actif et a récupéré de nombreux ballons au moment où les Parisiens faisaient le pressing. Des efforts qui ne se sont toutefois pas répercutés sur le plan offensif. 

Idrissa Gueye (4,5) : Comme Herrera, le Sénégalais s’est lui aussi montré bon dans la récupération du ballon, tout en essayant de se projeter. Toutefois, l’agressivité de Gueye lui aura été fatale. Pour deux cartons jaunes reçus, le Parisien a été exclu (69ème), laissant alors ses coéquipiers à 10 contre 11 au moment où ils en avaient le plus besoin.

Pablo Sarabia (4) : Malgré quelques bons décalages sur de belles ouvertures, l’Espagnol s’est montré très discret. Comme depuis de nombreuses rencontres désormais, Sarabia n’était clairement pas en réussite, lui qui aurait pu profiter des absences de Neymar et Mbappé pour se montrer. Remplacé par Thilo Kehrer (73ème).

Angel Di Maria (5) : En l’absence de Neymar et Mbappé, Di Maria était attendu. Il a été au rendez-vous… en première mi-temps seulement. Ayant rapidement ouvert le score (5ème), l’Argentin était dans toutes les actions offensives du PSG. Il a toutefois manqué un penalty (16ème) qui aurait pu permettre aux Parisiens de faire les break. Au retour des vestiaires, Di Maria a totalement disparu.

Moise Kean (6) : Au milieu du naufrage du PSG à Leipzig, Kean a été l’une des rares éclaircies. Passeur décisif sur le but de Di Maria, l’Italien a donné du fil à retordre à Upamecano et à la défense de Leipzig. Très solide dans les duels, bon dans les déviations, Moise Kean s’est démené à la pointe de l’attaque, mais n’a pas réussi à trouver le chemin des filets.

Articles liés