Accès direct au contenu

Déjà jaloux

PSG : Verratti, sa réussite scandalise lItalie

Marco Verratti

Arrivé au PSG sur la pointe des pieds, Marco Verratti n’en finit plus de briller sous la tunique rouge et bleue. Au point que toute l’Italie regrette déjà le départ de celui que l’on surnomme « le nouveau Pirlo ».

Son transfert avait fait grand bruit cet été. En déboursant 11 millions d’euros, le Paris Saint-Germain avait choqué ceux qui ne connaissaient pas le désormais ex-milieu de terrain de Pescara. Mais force est de constater qu’en deux mois seulement, tout le monde a compris pourquoi les Qataris avaient misé sur ce jeune joueur bourré de talent. Titularisé avec succès dans l'entre-jeu parisien, alors que certains ne lui promettaient une place bien chaud sur le banc, « Il Guffeto » (ndlr : « le Petit Hibou » en français) a changé de statut de l’autre côté des Alpes.

Trapattoni est agacé
Pour Giovanni Trapattoni, l’actuel sélectionneur de l’Eire, la fuite de ce talent n’était peut-être pas une volonté du joueur. « Peut-être que ce n’est pas du ressort de Verratti, mais aux agents qui ont un intérêt à ce qu’un joueur change de club, parfois même deux fois par an. Ça m’est arrivé avec deux joueurs irlandais. Les joueurs sont trop liés à leurs représentants qui n’ont pas tous une éthique », a dénoncé « le Trap ».

Cesare Prandelli s’est voulu plus cru. Le sélectionneur de la Nazionale, qui souhaite s’appuyer sur le chef d’orchestre du PSG pour bâtir l’équipe à l'avenir, regrette de ne pas avoir vu le jeune talent s’aguerrir en Serie A et n’hésite pas à pointer du doigt les grosses écuries. « Il faut investir dans l'avenir. Je trouve cela scandaleux que quelqu'un comme Marco Verratti, qu'on a tous vu jouer en Italie et qu'on connait bien, joue à l'étranger. On l'a laissé partir. Je l'aurai quand même convoqué en équipe nationale s'il avait joué à Pescara. Je le répète, c'est scandaleux », a-t-il lâché dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport.

« Il Guffeto » encensé
Pourtant, l’exil de Marco Verratti aurait bel et bien pu être évité… Si plus jeune, des recruteurs de l’Inter Milan avaient refusé de l’enrôler, en raison de sa petite taille (1,65m), le jeune prodige était tout proche de s’engager avec la Juventus Turin. Mais ça c’était avant l’offre du Paris Saint-Germain. « J’étais sur le point de signer à la Juve puis j’ai reçu l’offre du PSG, j’ai parlé avec Leonardo qui m’a alors expliqué le projet du club et m’a dit qu’il voulait m’impliquer dès maintenant. La Juve était peut-être un bon choix pour le futur mais ici, c’est mieux pour le présent, c’est pour cela que j’ai signé au PSG », a récemment expliqué Verratti au micro de l’Equipe TV.

La presse italienne s'enflamme
Et pour cause, au lendemain de la démonstration du PSG face à Kiev (4-1) en Ligue des champions, le « minot » a fait les premières pages des quotidiens transalpins. La Gazzetta dello Sport lui a alors consacré un article entier et une photo sur son site internet avec en titre : « Verratti Force 9 : Impresionnant. La France est à ses pieds. » Le Corriere dello Sport, pour sa part, a mis en avant une déclaration de Thiago Silva après le match : « C’est assurément le nouveau Pirlo. Je l’ai même appelé le phénomène. » Et ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin. L’Italie peut s’en mordre les doigts...

Par Yohan Roblin