Foot - OM
OM : Tudor prévient Payet, le vestiaire monte au créneau

Remplaçant lors des deux premières journées de Ligue 1, Dimitri Payet ronge son frein sur le banc de l'OM. Et à en croire Igor Tudor, cela pourrait se poursuivre ainsi compte tenu des propos du technicien croate au sujet de son numéro 10, qui garde toutefois le soutien de ses coéquipiers.

Arrivé cet été sur le banc de l'OM, Igor Tudor a rapidement été présenté comme un entraîneur à poigne qui n'hésitait pas à prendre des décisions fortes sans accorder de passe-droit, même aux joueurs les plus importants. Et Dimitri Payet l'apprend à ses dépens depuis l'ouverture de la saison. En effet, le numéro 10 marseillais a débuté les deux premières journées de Ligue 1 sur le banc, se contentant de quelques minutes lors de la victoire contre Reims (4-1) au Vélodrome puis le nul à Brest (1-1). Mais qu'en sera-t-il contre Nantes samedi ?

Tudor est catégorique avec Payet...

Présent en conférence de presse, Igor Tudor a bien évidemment été interrogé sur la possible titularisation de Dimitri Payet face aux Canaris. « Je m'attendais à cette question et je vous renvoie à ma réponse de la semaine dernière, c'est la même », lance l'entraîneur de l'OM. Pas véritablement un signal positif pour le Réunionnais. Et pour cause, la semaine dernière, voilà les propos tenus par Igor Tudor : « Il y a d'autres joueurs importants sur le banc. Je suis un coach chanceux puisque j'ai un banc important. Mais ça ne veut pas dire que certains ne joueront pas le prochain match. » Par conséquent, la tendance est encore à une présence de Dimitri Payet sur le banc bien que l'entraîneur de l'OM assure qu'il n'y a pas de hiérarchie dans son secteur offensif : « Il n'y a pas de hiérarchie en attaque. Après c'est vrai qu'on a beaucoup de joueurs offensifs, six ou sept attaquants pour trois postes. Il va falloir voir pour les départs. »

... et décrypte le secteur offensif de l'OM

Toujours devant les médias, Igor Tudor a apporté des précisions au sujet de son secteur offensif : « On a une pointe et deux variables. Il y a encore des choses a améliorer dans ce secteur. Il y a des joueurs qui sont arrivés un peu tard. On a une marge de progression. Il faut travailler sur ça. Mais je suis content des joueurs que j'ai sa disposition, des profils différents dans l'effectif. Il y a Gerson qui est milieu offensif, Payet numéro 10, Under ailier. Suarez est arrivé tard, Alexis trois jours avant le match. Under n'a pas joué ce rôle auparavant. Milik a eu des problèmes physiques au début. Payet et Bakambu peuvent aussi jouer à ces trois postes. Ce sont des joueurs de qualité, il y a une marge de progression c'est à moi de leur permettre d'être décisifs. »

Rongier rassure pour Payet

Malgré sa situation, Dimitri Payet continue à s'impliquer en interne comme l'explique Valentin Rongier, lui aussi présent en conférence de presse. « Je vous rassure Dim est toujours aussi impliqué. C'est notre capitaine. C'est un compétiteur, il n'aime pas démarrer sur le banc. Il fait ce qu'il faut pour revenir. Le brassard, ça n'a pas d'importance », assure le milieu de terrain qui a récupéré le brassard de capitaine en l'absence de Dimitri Payet dans le onze de départ.

Articles liés