Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Et le grand gagnant de l’arrivée de Bielsa est…

Marcelo Bielsa sera le nouvel entraîneur de l’OM la saison prochaine. Il succède ainsi à José Anigo. Un homme jouait gros dans cette affaire… Il ressort conforté de l’arrivée de Bielsa…

L’OM avait besoin de changement. La saison a été difficile, très difficile pour le club phocéen. José Anigo, directeur sportif du club, a été propulsé entraîneur en décembre. Un poste beaucoup plus exposé. Anigo a vite été critiqué par les supporters. Mais Vincent Labrune, le président de l’OM, n’a pas non plus été épargné. La saison de l’OM n’était pas en phase avec les objectifs initiaux du club. Vincent Labrune, 43 ans, à la tête de l’OM depuis 2011, devait remettre le club sur pied. Il devait réagir. Il jouait très gros sur l’arrivée de Marcelo Bielsa… 

Mercato - OM : S’enflamme-t-on trop avec Bielsa ?

LABRUNE ÉTAIT ATTENDU AU TOURNANT

Vincent Labrune commençait à être contesté. A-t-il les épaules ? Gère-t-il bien la situation ? Le président de l’OM a abattu l’une de ses dernières cartes avec l’arrivée de Bielsa. Il n’avait pas le droit à l’erreur. Labrune était notamment critiqué pour sa gestion du dernier mercato estival. L’OM a beaucoup recruté l’été dernier, l’OM a beaucoup dépensé (Thauvin, 14,5M, Payet 9M, Imbula 7,5M, Mendy 4M, Lemina 4M). Des choix pas forcément payants aujourd’hui, des choix du président Labrune.

LABRUNE COMMENÇAIT À ÊTRE CONTESTÉ…

Son management était également critiqué. Est-il trop proche de ses joueurs ? « La proximité avec certains joueurs aussi comme André Ayew est mal perçue. "Il ne peut pas se comporter comme un pote avec ses joueurs" assure un agent parce qu’"ensuite les rapports sont faussés"», expliquait il y a quelques semaines la journaliste Hélène Foxonet, qui suit l’OM depuis des années pour L’Equipe.fr, sur son blog. Bref, Anigo était critiqué mais Labrune aussi. Le président de l’OM devait envoyer un signe. Il devait envoyer un signe fort pour montrer qu’il y avait toujours un pilote dans l’avion, qu’il y avait toujours un homme fort à la tête du club…

LABRUNE S’EST ASSURÉ UN PEU DE RÉPIT

Après avoir tenté d’enrôler André Villas-Boas, en vain, Labrune devait « réussir » le dossier Bielsa. Il n’avait pas le choix. Une manière de prouver sa compétence. L’arrivée de Bielsa a donné des ailes à tout un club, moribond depuis plusieurs mois. Les supporters se remettent à rêver. Même Vincent Labrune… « Bielsa ? Il est exigeant, ambitieux, mais je le suis aussi. Depuis le début, nous avons la même vision pour l’OM : créer une machine de guerre collective pour lutter contre les stars du PSG. Bielsa ne jure que par le collectif et le travail », s’est même enflammé Labrune. Tout un club se remet à rêver. Labrune, lui, s’est assuré un peu de tranquillité pour plusieurs mois…

Articles liés