Accès direct au contenu

Foot - Barcelone

Barcelone - Malaise : Antoine Griezmann se fait fracasser en Espagne !

Auteur d’un nouveau match raté contre Getafe, Antoine Griezmann n’est pas épargné par la presse espagnole au lendemain de la défaite du FC Barcelone face au club de la banlieue madrilène (1-0).

Après une belle réalisation en Equipe de France face à la Croatie et une sortie forte où il réclamait d’être installé en tant que meneur de jeu au FC Barcelone, comme en sélection, Antoine Griezmann était attendu au tournant ce samedi. Ses propos n’étaient déjà pas passés auprès de Ronald Koeman, qui n’avait pas manqué de le recadrer en conférence de presse en expliquant qu’il ne pouvait pas satisfaire les demandes individuelles de chaque joueur : « On joue à 11, quelqu'un doit jouer en 10, un autre en 9... Nous ne pouvons pas jouer avec 10 joueurs en position de numéro 10 ». Et alors que le FC Barcelone s’est incliné 1-0 au Coliseum Alfonso Pérez ce samedi face à Getafe, Antoine Griezmann n’a en rien amélioré son cas.

Une grosse occasion manquée, puis plus rien

Un énième match raté. C’est tout ce qu’il faut retenir de la performance réalisée par l’ancien joueur de la Real Sociedad face aux Azulones, alors positionné en "faux 9". Discret dans le jeu, semblant perdu sur le terrain et déconnecté de ses partenaires, le Champion du monde 2018 n’a jamais pesé sur la rencontre. Pire, peu avant la demi-heure de jeu, Antoine Griezmann a eu une occasion en or pour ouvrir la marque en se retrouvant seul face au gardien adverse, mais il s’est complètement manqué dans son dernier geste. Le Français a ensuite disparu de la rencontre, comme toujours ou presque depuis son arrivée au FC Barcelone à l’été 2019 contre la modique somme de 120 M€ en provenance de l’Atlético de Madrid. Malgré l’ouverture du score de Jaime Mata à la 56è minute, Antoine Griezmann n’est jamais parvenu à relever la tête pour aider son équipe à recoller au score face à la solide équipe entrainée par José Bordalas. Et remplacé à la 80è minute par Francisco Trincao, c’est donc impuissant qu’il a vu les siens ne pas réussir à au moins sauver le point du nul en fin de match et connaitre leur première défaite de la saison en Liga.

« Son rêve de réussir au Barça semble de plus en plus lointain »

Mais forcément, après les propos qu’il a tenu cette semaine, Antoine Griezmann paie cher cette nouvelle sortie ratée. La presse espagnole s’en donne à coeur joie ce dimanche matin, le quotidien madrilène AS qualifiant tout simplement sa performance « d’inacceptable ». « Son match à Getafe est l’incarnation de son passage au Barça. Flou, insignifiant et pire encore, avec des échecs préjudiciables. Son crédit s’épuise. Si Depay était arrivé… Griezmann serait peut-être sur le banc du Barça », ajoute le média espagnol. Le son de cloche est similaire du côté de Mundo Deportivo, le journal catalan estimant qu’Antoine Griezmann « ne trouve pas sa place au Barça », à l’instar d’Ousmane Dembélé, lui-aussi auteur d’un match raté pour sa première titularisation en Liga depuis novembre 2019. « Dans la semaine, le sélectionneur français avait bombé le torse en se vantant de mettre Griezmann au poste où il performait le plus. Koeman l’a placé comme un "faux 9", avec plus de liberté de mouvement, sans être ancré dans le couloir. Griezmann a été une fois de plus brouillon et imprécis », juge Mundo Deportivo. Enfin, SPORT se montre encore plus fataliste en estimant que l’ancien protégé de Diego Simeone semble être destiné à échouer au FC Barcelone : « On ne peut pas uniquement juger un joueur à travers une occasion qu’il n’envoie pas au fond des filets, mais les opportunités de Griezmann s’épuisent. Son rêve de réussir au Barça semble de plus en plus lointain », analyse le quotidien catalan. « Koeman lui a donné le "faux 9" qu’il demandait, mais il est à peine intervenu dans le match et quand il l’a fait, c’était pour rater une occasion claire. On ne discute pas son envie, mais loin de résoudre le problème, il l’a augmenté », ajoute SPORT qui estime qu’Antoine Griezmann est tout simplement « indéfendable ». Des critiques acerbes qui traduisent finalement la frustration des observateurs du FC Barcelone vis à vis du joueur de 29 ans, loin de se montrer aussi performant qu’à l’Atlético de Madrid depuis son arrivée en Catalogne.

Articles liés