Accès direct au contenu

Progression

EDF - Real Madrid : Varane ne demande qu’à exploser

Varane

Son arrivée précoce au Real Madrid avait soulevé quelques interrogations. Pourtant, l’ancien Lensois fait maintenant l’unaminité en club mais aussi avec les Espoirs.

Un futur grand
Il se fait très discret mais les performances de Raphaël Varane sont plus qu’intéressantes depuis quelques semaines. Même si ses apparitions se font rares au Real, Mourinho ne tarit pas d’éloges sur le jeune français de 19 ans, au point de l’aligner d’entrée pour affronter Manchester City en Ligue des champions : « Il sera meilleur que Laurent Blanc, a-t-il indiqué. Il est beaucoup plus rapide. La même intelligence, la même présence comme homme…Mais il est plus rapide. Avec tout le respect que je dois à Laurent, il sera meilleur. » avait déclaré le technicien portugais en mars dernier.
Après une préparation compliquée, Varana a su saisir la chance qu’on lui a offerte. Titulaire en défense centrale à deux reprises contre City (3-2) et face à La Corogne (5-1), il aura justifié tout le bien qu’on pense de lui . Le Madrilène a dû apprendre à être patient, comme il l’a confié à l’Equipe : « Il ya une forme d’impatience. À dix-neuf ans, on a envie de jouer, mais il faut prendre du recul, expliquait-il, avec lucidité, mercredi. Je l’ai vu en début de saison, où j’étais trop pressé. J’avais envie de trop faire et, au final, on n’avance plus ».

L’Equipe de France A en tête
Remplaçant de luxe à Madrid, Raphaël Varane retrouve une place de titulaire avec les Espoirs. Mardi, il jouera avec ses coéquipiers une place pour l’Euro 2013. Et c’est lui qui a mis les Bleuets en bonne posturer en inscrivant l’unique but du match aller contre la Norvège, d’une tête sur un corner de Knockaert, la spécialité de Varane. Déjà buteur de cette façon contre la Slovaquie à deux reprises, Raphaël Varane est tout simplement le meilleur buteur des Bleuets dans ces qualifications, devant Griezmann, Cabella ou encore Lacazette. Une arme redoutable. Inutilisé lors de son unique convocation chez les A à l’occasion du match amical contre l’Uruguay (0-0), Varane sait qu’il doit continuer à faire ses preuves, tout en faisant preuve de patience.

Quel avenir ?
Le défenseur madrilène ne veut pas se projeter dans le futur et préfère prendre les matchs les uns après les autres tout en restant dépendant des choix de José Mourinho et Didier Deschamps. Un sélectionneur de l’Equipe de France qui souhaite attendre le bon moment pour faire appel à lui. Raphaël Varane fait preuve d’une grande maturité : « Je ne veux pas me fixer de limite. Il faut bien faire les choses, et ça va venir ». Il lance tout de même l’idée d’un départ du Real Madrid si son temps de jeu ne se révèle pas à la hauteur de ses attentes. Mais d’ici la fin de la saison, Varane reste focalisé sur ses performances en club et en sélection : « Pour le moment, il n’y a pas à s’interroger sur l’hypothèse d’un prêt ».

Par Mathieu Lefevre