Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Un Tour de France à huis clos ? La réponse du patron de Pinot !

Marc Madiot, manager général de la Groupama-FDJ, assure qu’il sera difficile d’organiser un Tour de France à huis clos.

La menace du huis clos plane au-dessus du Tour de France. L’épidémie de coronavirus qui touche l’Europe pourrait en effet écarter le public de la Grande Boucle, alors que le peloton vivra une édition assez particulière. Un contexte inédit se profile, et via France Bleu, Marc Madiot, patron de la Groupama-FDJ, formation de Thibaut Pinot, assure que l'organisation du Tour se retrouve dans une situation assez compliquée.

«Bloquer le public en permanence pendant un mois dans toute la France, pas facile !»

« Toutes les propositions sont bonnes à entendre ou à écouter, ça veut dire qu'on est déjà dans l'après ou que l'on se prépare à passer à l'étape suivante après cette période bien dramatique du confinement. Alors, comment arriver à faire un huis clos sur le Tour de France ? C’est quand même beaucoup plus compliqué que sur Paris-Nice. Autant c'est facile à réaliser dans un stade ou sur une course cycliste en circuit comme le championnat de France. Mais imaginer tout le parcours du Tour de France avec des départs et des arrivées à huis-clos, on change de dimension. C'est un problème inédit, ça me parait très compliqué. Arriver à bloquer le public en permanence pendant un mois dans tous les endroits de France, pas facile ! », souligne Marc Madiot.

Articles liés