Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme - Tour de France : Bardet, Pinot, Barguil… Ce témoignage sur les chances françaises !

Alors que les spectateurs du Tour de France attendent un vainqueur tricolore depuis 1985, Daniel Mangeas fait une annonce de taille. 

Mais qui succédera donc à Bernard Hinault, dernier vainqueur français du Tour de France en 1985 ? Thibaut Pinot ? Warren Barguil ? Romain Bardet ? Le leader d’AG2R-La Mondiale semble le plus proche pour inscrire son nom dans le palmarès de la Grande Boucle. Pendant sa chronique sur Cyclism Actu, Daniel Mangeas, ancien speaker du Tour, se prononce ouvertement sur les chances tricolores.

« Si le vainqueur du Tour n'est pas français en 2017, il peut l'être en 2018 ou en 2019 »

« Barguil ? C'est un coureur qui prend plaisir sur le vélo. Il a un contact avec le public qui est indiscutable. Lui aussi je le mettrais dans la même lignée que Bardet. Ceux sont deux coureurs qui veulent gagner. Ce sont des gagneurs, et même s'ils ont atteint un certain niveau, ils veulent toujours progresser, aller à l'étage supérieur. Il a gagné deux étapes, mais il aurait même pu en gagner trois, il s'en ait fallu de peu à Chambéry. On a une génération exceptionnelle. Si le vainqueur du Tour n'est pas français en 2017, il peut l'être en 2018 ou en 2019 avec Bardet, Barguil ou même Thibaut Pinot qui va se recentrer sur le Tour, et quand on a déjà fait podium du Tour comme Pinot, on peut bien évidemment faire au moins aussi bien. Parmi les Français on a vu aussi un bon Brice Feillu, un bon Guillaume Martin qui a fait un beau premier Tour de France. Il y aura également le retour de Julian Alaphilippe l'année prochaine. Il faut mentionner aussi Élie Gesbert, qui était le benjamin du Tour et qui non seulement a tenu trois semaines, mais en plus s'est montré, notamment en dernière semaine », avoue Daniel Mangeas

Articles liés