Cyclisme
Quintana lance sa grande préparation pour le Tour de France !

Cette année encore, Nairo Quintana se présentera au départ du Tour de France avec l’espoir de ramener le maillot jaune sur les Champs-Elysées. Jusqu’à présent, le Colombien n’a jamais réussi à le faire. Cette année sera-t-elle alors la bonne pour le leader de l’équipe Arkéa-Samsic ? Quintana se prépare en tout cas pour. 

A moins d’un moins d’un mois du départ du Tour de France à Copenhague, la tension commence à monter parmi les stars du peloton. Qui succèdera à Tadej Pogaçar ? Les meilleurs vont donc s’expliquer au cours des 3 semaines de course et cela promet d’être disputé entre les différents cadors. Bien évidemment, le Slovène sera l’un des candidats à sa propre succession, mais attention également à Primoz Roglic, qui tentera de prendre sa revanche sur son compatriote. Quid également de Nairo Quintana ? Le Colombien a toujours fait du Tour de France sa grande priorité, sans pour autant vraiment réussir à briller sur les routes de la Grande Boucle. Cette année, il va donc se présenter avec Arkéa-Samsic avec l’espoir d’enfin réussir sur le Tour de France. Et pour le faire, Quintana met toutes les chances de son côté, lui qui vient notamment de reconnaitre la 5ème étape du parcours où le peloton aura rendez-vous avec des pavés.

« Il faut s'imprégner du parcours et ressentir les sensations sur ce genre de terrain »

Suite à cette reconnaissance de l’étape des pavés sur le Tour de France, Nairo Quintana s’est confié à L’Equipe. Le Colombien a alors annoncé la couleur pour la Grande Boucle, assurant : « Cette étape ne sera en rien facile. Au-delà des secteurs pavés. il y a une multitude de routes étroites et tortueuses tout au long de l'étape. C'est en début du Tour, le peloton sera encore conséquent et le vent aura son importance. C'est pour ça que ça peut devenir dangereux. On peut laisser beaucoup de forces au cours de cette journée et c'est là où le travail d'équipe sera primordial. Il faudra rester à l'abri et faire le moins d'effort possible. (…) Si j'avais pu, j'aurais même reconnu toutes les étapes du Tour. Plus sérieusement, il y a des priorités et cette étape des pavés en était une. Il faut s'imprégner du parcours et ressentir les sensations sur ce genre de terrain qui n'a rien de commun par rapport aux autres étapes du Tour. (…) Une étape où le Tour peut se perdre ? C'est une étape particulière, courte, et sin l'on n'a pas une équipe solide autour de soi les choses peuvent très vite se compliquer au moindre pépin. Si le collectif répond bien, tout va bien se passer. Je ne suis pas un coureur de Classiques mais j'ai une petite expérience des pavés sur le Tour. Je me souviens qu'en 2015 et 2018, j'ai franchi cet obstacle avec les principaux favoris du Tour. Mais tout cela grâce au collectif mis en place autour de moi ce jour-là. Pour moi, la clé a toujours été la cohésion de groupe ». 

Interrogé également concernant son état physique, Nairo Quintana a donné de ses nouvelles. N’ayant plus couru depuis son abandon au Tour de Turquie début avril, le coureur de l’équipe Arkéa-Samsic a expliqué : « Tout va très bien maintenant. J'avais chuté sur le Tour de Turquie et j'avais préféré abandonner par mesure de précaution. C'était surtout des profondes dermabrasions mais finalement il n'y avait rien de cassé. J'ai alors modifié un peu mon programme et je suis rentré en Colombie pour poursuivre ma préparation pour le Tour. Le timing est parfaitement respecté ». 

Articles liés