Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Les confidences du patron du Tour de France sur un huis clos

Interrogé sur un éventuel huis clos sur le Tour de France, Christian Prudhomme explique que le public sera forcément moins présent pendant le mois de septembre.

C’est donc officiel : le Tour de France se tiendra du 29 août au 20 septembre. L’Union cycliste internationale (UCI) vient de mettre en place le nouveau calendrier de la saison 2020 en confirmant les prochaines dates, déjà connues, de cette 107e édition de la Grande Boucle. Mais la menace du huis clos plane toujours sur l'événement. Le patron du Tour, Christian Prudhomme, apporte quelques précisions ce mardi.

« Un huis clos en cyclisme, cela ne veut rien dire. Il y aura forcément moins de monde qu’en juillet ou en août »

« Le huis clos, un non définitif ou cela demeure une porte de sortie ? Un huis clos en cyclisme, cela ne veut rien dire. Les limitations, comme cela a existé sur Paris-Nice ou comme cela existera, peut-être ou sans doute sur le Dauphiné, il y une logique. Après en septembre, il y aura forcément moins de monde qu’en juillet ou en août. Les publics étrangers seront beaucoup, beaucoup, beaucoup moins importants et on s’adaptera avec les services de l’Etat, avec la police, avec la gendarmerie, avec les collectivités… C’est dans quatre mois quasiment le Tour, laissons du temps au temps. On voudrait avoir des réponses sur tout, tout de suite, on ne les a pas forcément. Tout va dépendre naturellement de l’évolution de la pandémie. Dans Tour de France, le plus important, c’est France. Mais cela ne nous empêche pas de nous fixer des objectifs et c’est le cas avec les courses et le calendrier qui est fixé », avoue Christian Prudhomme au Figaro.

Articles liés