Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Ce terrible constat sur le report du Tour de France !

Manager général de la Groupama-FDJ, Marc Madiot revient sur les propos du Premier ministre, interdisant tout événement sportif rassemblant plus de 5000 personnes et ce jusqu’au mois de septembre.

Edouard Philippe a tranché : tout événement sportif avec plus de 5000 personnes sera interdit jusqu’au mois de septembre. Le Tour de France est donc menacé, alors que la Grande Boucle avait déjà été reporté (29 août au 20 septembre). Il faudra ainsi patienter afin de savoir si la crème du cyclisme mondial pourra courir sur les routes hexagonales cette année. Une décision forte commentée par Marc Madiot, patron de la Groupama-FDJ, formation de Thibaut Pinot, pour Cyclism Actu ce mercredi.

« Si on n'a pas couru avant le Tour, on ne pourra pas faire le Tour »

« Le Tour de France doit partir le 29 août, mais il y a d'autres courses avant. On parle de moins de 5000 personnes, donc s'il y a moins de 5000 personnes, on peut les faire ? Personne n'interprète de la même façon, et visiblement tout le monde n'a pas compris dans le même sens. Bon, déjà la bonne nouvelle, c'est que les coureurs peuvent recommencer à s'entraîner en extérieur à partir du 11 mai. Mais pour le Tour de France... Avant de penser au Tour, il faut penser aux courses d'avant, parce que si elles n'ont pas lieu, alors il n'y aura pas de Tour de France. Si on n'a pas couru avant le Tour, on ne pourra pas faire le Tour. Mais si on peut faire ces courses en rassemblant moins de 5000 personnes... Encore une fois, il y a des lectures différentes. Est-ce que je suis inquiet ? Je ne l'étais pas, mais comme ce n'est jamais clair… », déclare Marc Madiot.

Articles liés