Accès direct au contenu

  1. 0h00 Mercato - PSG : Neymar est déjà attendu dans un grand club étranger
  2. 23h45 PSG : Pas encore arrivée, Galtier se fait déjà fracasser
  3. 23h35 Wimbledon : Djokovic exclu de l'US Open ? Il s'énerve
  4. 23h30 PSG : Real Madrid, Ballon d'Or... Cette révélation improbable sur Sergio Ramos
  5. 23h15 Transferts - PSG : Une star du FC Barcelone échappe à Luis Campos
Cyclisme

Cyclisme : Les feux sont au vert pour Cofidis avant Paris-Roubaix !

Cofidis réalise un excellent début de saison, marqué par les bonnes courses de Guillaume Martin. Les prochaines classiques pourraient permettre aux hommes de Cédric Vasseur de confirmer, même si une victoire serait un exploit retentissant.

Pour Cofidis, le bilan d’ensemble du début de saison est plutôt très bon. Les grands leaders sont déjà en forme, comme en témoigne le niveau affiché par Guillaume Martin, qui sans le coup de bordure de l’étape venteuse aurait performé au classement général de Paris-Nice, et qui a quand même fait deux top 10 sur les deux plus grandes courses par étapes du début de saison (8ème au Tour de Catalogne, 9ème de Paris-Nice) et terminé deuxième de la difficile Drôme Classic. Par Ion Izaguirre aussi, 7ème de la course au soleil et vainqueur d’une étape du Tour du Pays Basque, qu’il boucle à la 2ème place du général. Ou encore par Bryan Coquard, déjà vainqueur à deux reprises, et de manière très probante, sur des étapes de l’Etoile de Bessèges et du Tour de la Provence. Au niveau national, Cofidis domine largement les débats, avec déjà six victoires, dont le général de l’Etoile de Bessèges avec Benjamin Thomas ou le Grand-Prix de Denain avec le très solide Max Walscheid.

Les courses par étapes, véritable priorité de Cofidis ?

En clair, les temps de passage de Cofidis, qui va devoir lutter pour conserver sa place dans le World Tour en fin de saison sont très bons. Pour autant, derrière cet état de fait, un élément vient légèrement entacher ce bilan : si elle domine au niveau national, l’équipe peine pour l’instant à performer au niveau World Tour, notamment sur les classiques. Autant avec Guillaume Martin ou Ion Izaguirre, l’équipe apparaît armée pour le top niveau en courses par étapes, autant elle peine pour l’instant à peser sur les classiques au sommet de la hiérarchie internationale. A confirmer cependant dans les prochaines semaines.

Articles liés