Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Les confidences de l'entraîneur de Julian Alaphilippe sur ses ambitions !

Présent dans les échappées de la 8ème et de la 9ème étape, Julian Alaphilippe vit sa Grande Boucle au jour le jour. Pour son entraîneur et cousin Franck Alaphilippe, il serait difficile pour le champion du monde de jouer le classement général lors d'un futur Tour de France.

Julian Alaphilippe aime se faire plaisir et le prouve. Le coureur de la formation Deceuninck-Quick-Step a montré toute sa palette depuis le début du Tour de France. Maillot Jaune dès une première étape taillée pour lui, Julian Alaphilippe est aussi sorti du lot en haute montagne. Lors de la 8ème étape qui traversait à deux reprises le Mont Ventoux, le Français était présent dans l'échappée pour disputer la victoire, finalement remportée par Wout van Aert. Également à l'aise en contre-la-montre, Alaphilippe semble avoir toutes les capacités pour jouer les premières places au classement général du Tour de France. Cependant, pour son entraîneur, jouer le général ne correspondrait pas à l'état d'esprit de Julian Alaphilippe.

« S’il se ratait au général, ce serait un Tour de France loupé »

Dans des propos rapportés par L'Équipe, Franck Alaphilippe, entraîneur et cousin de Julian Alaphilippe, s'est confié sur les ambitions du champion du monde sur le Tour : « Chaque année, Julian a voulu franchir un cap. En 2018, il a gagné deux étapes et le maillot à pois. En 2019, au départ, il se disait : "J’ai le niveau du maillot jaune. Mon rêve est de l’avoir une journée." Il l’a porté 14 jours, l’a retrouvé lors des deux années suivantes. Sans jeu de mots, il a fait le tour de la question. Le général, c’est ce qui pourrait lui rester. Mais il n’en a pas envie. S’il se ratait au général, ce serait un Tour de France loupé. Il n’avait pas prévu de terminer 5ème en 2019. S’il se prépare pour le général et finit 8ème, ce serait un échec total. Son projet tient la route : une étape au début, le maillot jaune, se faire plaisir… »

Articles liés