Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : L’anecdote amusante de Thomas Voeckler sur Julian Alaphilippe !

Julian Alaphilippe est devenu champion du monde pour la deuxième fois consécutive. Le sélectionneur de l’Équipe de France était très satisfait et a avoué que le coureur français avait quelque peu choisi sa tactique. 

Julian Alaphilippe remettait son titre de champion du monde en jeu à Louvain en Belgique. Et le coureur français n’a pas failli. À. 17 kilomètres de l’arrivée, Julian Alaphilippe a attaqué et pris ses distances par rapport au groupe de favori. Après une échappée solitaire, le coureur de la Deceuninck-Quick Step s’est imposé devant Dylan van Baarle et Michael Valgren. Jamais un Français n’était parvenu à conserver son maillot arc-en-ciel.

« Il a voulu savoir alors s'il devait attaquer et je lui ai demandé d'attendre. Il a bien fait de ne pas m’écouter » 

Dans les colonnes de L’Équipe, le sélectionneur de l’Équipe de France Thomas Voeckler a exprimé sa joie tout en avouant que Julian Alaphilippe n’avait pas vraiment respecté ses consignes. « Je n'en revenais pas, c'est le champion du monde en titre, il est dans un groupe d'échappés avec 17 mecs et il me pose cette question ! On avait tout calé la veille et il a fallu que je reprenne mes explications. On a peut-être vu que j'étais très directif à ce moment-là avec lui. Je lui ai dit : « Non, Sénéchal, il se débrouille tout seul pour le sprint, Madouas fait le job et toi tu cours à l’instinct. » Il a voulu savoir alors s'il devait attaquer et je lui ai demandé d'attendre. Il a bien fait de ne pas m'écouter, mais ce n'était pas prévu d'attaquer à 17 bornes de l'arrivée. Je n'y crois toujours pas, ce n'était pas vraiment jouable en solo si loin. Mais il l'a fait » a expliqué Thomas Voeckler. 

Articles liés